Chargement...
Chargement...

Portrait d'Israël en jeune fille : genèse de Marie

Auteur : Sandrick Le Maguer

Paru le : 22/05/2008
Éditeur(s) : Gallimard
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : L'infini
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

La langue originelle de Marie : ce coup de coeur a été écrit avec l'aimable participation de Jean-Hugues Larché.

Portrait d'Israël en jeune fille est décidément bien éloigné des pâles représentations habituelles de la Vierge, dont les religieux fervents ou les touristes spectateurs peuvent découvrir l'effigie dans les églises, les expositions culturelles ou les recueils d'images saintes.

C'est au corps d'origine de Marie que l'écrivain Sandrick le Maguer s'en prend quand  il cherche à démontrer l'« improbable » genèse de la mère du Christ, au sein la tradition juive elle-même. Pour cela, il se sert d'une connaissance approfondie de la Bible et des possibilités ludiques d'interprétation qu'apporte la maîtrise de la langue de l'Ancien testament. En effet, il y a une dizaine d'années ce Catholique breton, lecteur assidu de Maître Eckart, Duns Scot ou Saint Augustin se passionne pour L'invention de Jésus, écrit par Bernard Dubourg en 1987. Il décide alors d'étudier l'hébreu, puis de s'occuper du versant féminin de l'affaire et de mettre en lumière la Jeune fille en fleur.

Dubourg qui révéla que l'Evangile avait été écrit en hébreu provoqua en son temps débats théologiques et grincements de dents. Il utilisa la guématrie, (numérologie des lettres) comme un système, et tomba dans le versant cabalistique. Dans son livre sur Marie, Sandrick Le Maguer utilise  les outils d'interprétation savante du midrash (commentaire éclairant) et par une profonde foi en son sujet et une logique rigoureuse, il exhume, la figure de Myriam. Nous retrouvons Myriam originellement dans la Bible, sous la figure de la sœur de Moïse et d'Aaron, puis  dans d'autres homonymies. Précisons que Marie se dit Myriam en hébreu et se révèle ici, grâce à la preuve d'occurrences bibliques, comme ayant de nombreuses incarnations préalables. Myriam signifiant aussi sagesse, la jeune fille est ainsi redécouverte dans la substance salvatrice même de l'hébreu. L'histoire multiple de Myriam/Marie déclinée dans la Bible et le Talmud, amène l'auteur à donner à Marie la place de représentante emblématique de la nation d'Israël.

Le déroulement de son livre qui alterne démonstration théorique et dialogues enjoués, conduit Sandrick Le Maguer à prouver que Marie est la figure symbolique cachée du peuple d'Israël. Comme un trou noir miraculeux qui traverserait majestueusement le temps historique, c'est ici une Marie virginalement reconstruite qui nous est proposée par le filtre de l'hébreu. Cette thèse qui peut dérouter par sa génialité recompose ainsi la genèse de l'incarnation mystérieuse et problématique de Marie.

Gens de peu de foi en la logique des langues, allez lire à la source.
21,30 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

En répondant à l'idée émise par B. Dubourg d'une nécessité de rétroversion, c'est-à-dire un retour à la pensée hébraïque sous-jacente dans le Nouveau Testament, l'auteur a entrepris d'étudier la position stratégique occupée par Myriam ou Marie, la mère de Jésus, dans la Bible. Il entend rendre ce personnage à son hébreu et à la pensée hébraïque dont il est issu. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Portrait d'Israël en jeune fille Genèse de Marie Les Marie du Nouveau Testament ont toujours été l'objet de spéculations aussi spectaculaires que fragiles puisque reposant sur une méfiance à l'égard du texte dont elles jaillissent. Pourtant, il semble que la vérité sur ce point soit tout autre : à l'examen attentif du Nouveau Testament, il faut se rendre à l'évidence qu'il appartient à la classe des textes que l'on nomme, dans la tradition juive, midrash. C'est-à-dire qu'il s'agit d'un puissant et virevoltant commentaire de la Bible hébraïque (l'« Ancien Testament »). À l'appui de cette thèse, ce livre démontre pas à pas, à travers une initiation simple aux techniques de l'herméneutique juive, comment et pourquoi les multiples Marie du récit (mère de Jésus, Madeleine, soeur de Marthe, femme de Clopas) forent inventées et écrites. Avec l'aide des textes juifs eux-mêmes (Talmud, Midrash Rabba...), il permet non seulement de comprendre la vaste architecture que constituent les Marie néotestamentaires, ses articulations subtiles, les détails narratifs du Nouveau Testament, mais aussi de montrer l'extrême cohérence de celui-ci avec les textes apocryphes chrétiens. Ce retour aux origines du texte permet en outre de jeter un regard neuf sur les dogmes catholiques (Virginité, Immaculée Conception...), et de donner enfin accès aux enjeux littéraires d'un des textes fondateurs de notre civilisation.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 22/05/2008

Thématique : Bibles

Auteur(s) : Auteur : Sandrick Le Maguer

Éditeur(s) : Gallimard

Collection(s) : L'infini

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-07-012134-8

EAN13 : 9782070121342

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 263

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 275 g