Chargement...
Chargement...

A la fleur de l'âge

Auteur : Samuel Joseph Agnon

Paru le : 17/05/2003
Éditeur(s) : Gallimard
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Du monde entier
Contributeur(s) : Traducteur : Laurent Schuman

Un coup de coeur de Mollat

Quoiqu'on en pense et malgré le scepticisme qui règne face au déferlement d'auteurs du monde entier, il arrive encore aux Français de méconnaître de grands écrivains auxquels, partout ailleurs, on a rendu grâce...

Plus négligence que mépris, cette attitude nous vaut parfois de manquer de très beaux livres ; il revient alors aux libraires de saisir l'occasion quand elle passe. Voyez S.J.Agnon, récompensé en 1966 du Prix Nobel, auteur à qui l'on doit la reconnaissance de l'hébreu comme une langue moderne et vivante et qu'il est particulièrement difficile de se procurer. Les Belles Lettres et Gallimard tentent conjointement de corriger cette injustice, le premier éditeur avec un gros opus, La dot des fiancées, le second avec un court texte d'à peine plus de cent pages, A la fleur de l'âge.

L'argument de ce roman est simple, presque minimal : dans une région reculée de l'empire austro-hongrois, au sein d'une communauté juive qui maintient ses traditions, la jeune Tirtza vit dans le souvenir inquiet des derniers jours de sa mère, Léa, qu'elle a surprise en train de brûler des lettres avant de mourir. L'âge adulte approchant, elle essaie de comprendre, se renseigne et découvre son secret : Léa a aimé un jeune intellectuel viennois de passage qui a tout abandonné pour elle, mais le refus du père de les voir se marier a mis fin au rêve. Meurtrie par l'absence et bouleversée de comprendre l'indicible mélancolie de Léa, Tirtza va lier sa vie à ce souvenir douloureux et prolonger malgré elle une souffrance que le temps n'a pas réussi à abolir.

Racontée en peu de mots, avec un art de l'ellipse qui confine au génie, ce récit possède la force d'une parabole et l'éclat d'une pierre précieuse.
13,90 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Tirtza, la narratrice, vit dans l'Empire austro-hongrois. Elle fait le récit de la vie et de la mort à l'âge de 31 ans, de sa mère Léa Mintz, puis le récit de sa vie après sa disparition Elle va découvrir qui était l'auteur des lettres que sa mère avait brûlées quelques heures avant sa mort. Une réflexion sur la nature de l'amour, du destin et du malheur. Prix Nobel de littérature en 1966. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

La jeune Tirtza a vu sa mère Léa brûler une liasse de lettres, peu de temps avant sa mort, «à la fleur de l'âge». Inconsolable, Tirtza cherche à comprendre le destin de sa mère, sa mélancolie, sa mort prématurée, et le mystère des lettres. Elle se tourne alors vers Mintchy, la meilleure amie de sa mère, et, petit à petit, une autre histoire surgit: celle de l'amour de Léa pour Akavia Mazal, intellectuel viennois échoué dans cette bourgade aux confins de l'empire austro-hongrois, à qui le père de Léa a refusé la main de sa fille. Derrière l'apparente simplicité des mots d'une jeune fille endeuillée. À la fleur de l'âge s'impose comme un livre inoubliable sur l'amour et la souffrance humaine, alliant une réflexion sur le destin et le conflit entre tradition et modernité à une langue d'une grande beauté, puisée aux sources bibliques. À la fleur de l'âge est assurément un joyau légué à la littérature mondiale.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Israel : soixante ans de littérature

A la découverte de la littérature israélienne...

Fiche Technique

Paru le : 17/05/2003

Thématique : Littérature Proche et moyen orient

Auteur(s) : Auteur : Samuel Joseph Agnon

Éditeur(s) : Gallimard

Collection(s) : Du monde entier

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-07-076196-7

EAN13 : 9782070761968

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 116

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,2 cm

Poids : 132 g