Chargement...
Chargement...

Au nom de la loi

65160412_au-nom-de-la-loi
Publié le 14/06/2013
Gros plan en vidéo, en son, en mots sur le roman de Samuel Blumenfeld, lauréat du prix Marcel Pagnol 2013 et gros coup de cœur des libraires.
Au Nom de la Loi (1958 -1961) est le feuilleton qui rendit Steve McQueen célèbre et auquel le roman de Samuel Blumenfeld emprunte son titre en plusieurs sens. Fils unique et enragé, n'ayant jamais connu son père, champion automobile pilotant Jaguar ou Porsche, aimant la vitesse et le risque, les femmes et l'alcool, l'art martial et les drogues, The king of Cool s'affranchissait volontiers de la Loi, fût-elle celle d'Hollywood. Le voici réincarné. En novembre 1980, le fils d'Isaac et Hannah Bergelson, un jeune juif à lunettes vivant sans aventures dans un foyer de la banlieue parisienne, écoute Roger Gicquel annoncer la mort de l'acteur à Ciudad Juarez des suites d'un cancer. Le monde s'écroule. Commence dans ce roman d'une nostalgie acidulée et d'une drôlerie égale à celle des premiers Philip Roth, la reconstitution d'une famille recomposée : celle des Bergelson, entre ratages et destin rêvé, et celle de Steve McQueen.

Né en 1963, Samuel Blumenfeld est reporter au Monde. Au nom de la Loi est son deuxième livre, après L'Homme qui voulait être Prince, chez Grasset (2006).

En guise d'introduction à la lecture de ce roman, vous pouvez écouter le podcast de la rencontre que nous avons organisée à la librairie avec l'auteur il y a quelques jours (en cliquant ici), et/ou regarder la petite vidéo ci-dessous réalisée pour mollat.com :



Chargement...