Chargement...
Chargement...

Matteo Ricci, le destin d'un homme éclairé

44450_matteo-ricci-le-destin-d-un-homme-eclaire
Publié le 14/05/2010
Le 11 mai 2010, nous célébrions le 400ème anniversaire de la mort de Matteo Ricci, ce missionnaire jésuite qui fut le premier Européen à être accepté à la cour impériale chinoise.

Lorsque le jésuite Matteo Ricci arrive à Macao en 1582, la Chine est un pays interdit : nul étranger n'a le droit de résider sur le territoire chinois, encore moins les missionnaires catholiques venus diffuser une nouvelle religion.

Face aux nombreux échecs de ces prédécesseurs, Matteo Ricci comprend rapidement qu'il faut se débarrasser de toute prétention d'hégémonie culturelle et se « convertir » à la Chine : durant dix-huit, il s'appliqua à apprendre la langue chinoise, son écriture (tâche réputée impossible à l'époque), sa culture, ses usages, etc.
Ce long travail d'intégration associé au caractère érudit de l'homme porte ses fruits : en 1601, il est le premier étranger à obtenir l'autorisation de résider à Pékin – la passion des horloges à carillon qu'il partage avec l'empereur Wanli y a joué un rôle important. L'échange des savoirs entre les deux peuples sera fructueux.

Le choix de Matteo Ricci de faire accepter sans l'imposer une nouvelle culture, de nouveaux points de vue, une nouvelle religion, lui permit de compter 2500 convertis à sa mort en 1610. Mais, peu après, la querelle des rites, qui amena à la condamnation des rites chinois par Rome en 1715, sonna la fin de l'expansion du christianisme en Chine.
Toutefois, les récits de Matteo Ricci sur cette société si différente traverseront les mers jusqu'aux intellectuels de l'Europe des Lumières, avec le succès que l'on sait.

Un colloque international se tiendra les 27 et 28 mai 2010 à l'Unesco, sur « l'échange des savoirs entre la Chine et l'Europe au temps de Matteo Ricci ».


Pour en savoir plus :


Matteo Ricci, le sage venu de l'Occident de Vincent Cronin (Albin Michel)

Lettres à Matteo Ricci d'An Huo (Bayard)

Matteo Ricci d' Etienne Ducornet (Cerf)



Les Idées maîtresses de la culture chinoise de Liang Shuming (Cerf)

Nos frères de Chine de Matteo Nicolini-Zani (Paroles et Silence)

Sagesse chinoise, une autre culture de Jean de Miribel et Léon Vandermeersch (Le Pommier)

Confucius attendait-il Jésus-Christ ? De Xavier Walter (FX de Guibert)