Chargement...
Chargement...

D'autres Motifs de satisfaction

Publié le 22/01/2008
La suite de notre visite amicale du catalogue de la collection Motifs...

Femme du monde, Didier Goupil
Femme du monde elle l'a été, mais derrière le glamour se cache le pire. En effeuillant ce livre c'est un siècle entier que l'on traverse. Une écriture minimale parfaitement maitrisée, l'épure au sommet de son art.

Le dernier des fous,Timothy Findley
Premier roman et livre de l'enfance du grand écrivain canadien.
D'une écriture nerveuse, l'auteur met en scène une famille aisée où la folie rôde, sous l'oeil trop lucide d'un enfant, double de l'auteur qui ne cessera de décliner le thème de la folie dans tous ses ouvrages avec un immense talent.

La Vie sur mars, Laurent Graff
La Vie sur Mars met en scène une kyrielle de personnages loufoques et touchants, bien à l'image du Ziggy Stardust de Bowie ! Un recueil de nouvelles particulièrement délectables.

Comment faire l'amour à un nègre sans se fatiguer, Dany Laferrière
Le premier roman de Dany Laferrière, au titre on ne peut  plus provocateur... Les tribulations de deux jeunes noirs dans les quartiers pauvres de Montréal, entre humour noir, satire sociale et littérature.

Une si longue lettre, Mariama Bâ
Ramatoulaye vient de perdre son mari. Elle écrit à sa meilleure amie Aïssatou, partie vivre aux Etats Unis, pour partager le déroulement des funérailles et la longue période de veuvage et de réclusion qui suit. C'est le point de départ de cette longue lettre et l'occasion pour Ramatoulaye de revenir sur les souvenirs communs, la vie d'épouse, de mère... et ainsi de peindre un portrait émouvant de la femme africaine et de ses conditions de vie, entre traditions et libération.

La forteresse, Mesa Selimovic
Ahmed Chabo a échappé à la mort pendant la guerre contre les russes. Il a perdu tous ces compagnons, il a vu l'horreur et à quoi les hommes se réduisent parfois. De retour à Sarajevo, sa ville natale, il va réapprendre à vivre, mais pas à subir la domination turque. Il va alors de nouveau être confronté à la violence et au désir de pouvoir des hommes. Ahmed devra engager un nouveau combat pour sa survie. Grâce à une écriture sobre et toute en finesse Selimovic offre au lecteur un texte et une histoire magnifique.

Paradoxia : journal d'une prédatrice, Lydia Lunch
Lydia Lunch, égérie et chanteuse du « mouvement » no-wave, figure emblématique du cinéma de Richard Kern, dévoile son passé dans cet intense récit. Autobiographique, cette vision décadente d'une New-York quasi-uniquement nocturne est vouée entièrement à la prostitution, aux braquages à la petite semaine et surtout à la consommation d'alcool accompagné de toutes les drogues possibles.
On dit d'un club de rock que l'état de délabrement des toilettes montre l'intensité de l'esprit qui y règne, ce livre serait alors sans doute l'un des graffitis les plus visibles à côté des vespasiennes : inoubliable, entêtant, sordide et dérisoire.

La bouche pleine de terre, Branimir Scepanovic  
On désespérait de pouvoir proposer aux lecteurs français ce classique de la littérature serbo-croate découvert par les éditions  L'Age d'Homme. Motifs vient nous sauver offrant ainsi à tous ce chef-d'oeuvre d'une noirceur absolue, récit haletant d'une fuite, d'une chasse, d'une course à la mort et métaphore sur le Mal d'autant plus cinglante qu'on se souvient du destin de la Yougoslavie de la fin du XX° siècle.

L'homme démasqué, Thomas Hardy
Plus grand des auteurs Victoriens, d'une modernité insolente, Thomas Hardy est moins connu pour ses nouvelles que pour ses romans. Et pourtant ! quel génie dans l'art de conter, quelle finesse dans l'analyse des sentiments ! Cet Homme démasqué magnifiquement traduit par D. de Margerie appartient en fait au Décaméron de Hardy intitulé Nobles dames, nobles amours, ensemble de dix nouvelles racontées par dix narrateurs différents sur le thème des amours malheureuses. L'héritière de la maison de Grebe, titre original de L'homme démasqué, est sans aucun doute la plus réussi, la plus impitoyable, la plus cruelle de toutes et elle méritait une édition à elle seule. On se gardera d'éventer l'intrigue...

1 [2]

Chargement...