Chargement...
Chargement...

L'Aéropostale

Publié le 14/02/2003
Entre 1918 et 1936,l'aventure aérienne a marqué les esprits ; épopée mécanique, conquête technologique, elle fut une belle histoire d'hommes obstinés, généreux, courageux et mythiques.

L'Aéropostale, c'est tout d'abord Pierre-Georges Latécoère qui imagine une ligne aérienne permettant de relier Toulouse à l'Amérique latine et qui, en attendant, exploite la liaison France-Maroc, au dessus de l'Espagne, à partir de 1919.

Les avions de l'Aéropostale : le Salmson 2A2, peu approprié pour les longs trajets. Le Bréguet 14A2, mieux adapté, puis les 'Laté', modèles multiples qui connurent des destins divers (hydravion, biplan, trimoteur, monoplan, hydravion trimoteur, ou bimoteur, hexamoteur, etc.).

Les pilotes sont au nombre de douze lors de l'ouverture de la ligne, et les voyages ont lieu au départ de Toulouse vers Rabat, avec escales à Barcelone, Alicante et Malaga. Mermoz arrive en 1924, Saint-Exupéry en 1926, mais il ne faut surtout pas oublier Vedel, Rodier (premier mort sur La Ligne avec son mécanicien), Daurat, Costes, Guillaumet, Reine et tous les autres.

En 1926,les autorisations sont enfin délivrées pour exploiter les lignes Casablanca-Dakar en trafic postal.

Fin 1927, des tronçons sont ouverts à Rio et Buenos Aires, et, en 1928, Mermoz et Guillaumet franchissent la Cordillière des Andes. La voie commerciale de l'Atlantique est ouverte.

Mais, suite à la crise mondiale de 1929,l 'Aéropostale est en liquidation et, en 1933, l'entreprise est  absorbée par Air France.

Silvy Déhez

Chargement...