Chargement...
Chargement...

La collection « envois » de L'Echoppe

Publié le 01/10/2010
Pour son originalité et la qualité de ses textes cette collection mérite qu'on lui consacre quelques lignes…
La maison d'édition L'Échoppe a été créée en 1984 par Patrice Cotensin, homme actif, passionné d'art et de littérature, responsable de la célèbre galerie parisienne Lelong (13, rue de Téhéran, 75008 Paris). Pour Patrice Cotensin l'édition est avant tout un plaisir et il s'y consacre dès qu'il a du temps libre.

Le catalogue des éditions L'Échoppe contient aujourd'hui plus de 200 titres et mêle étroitement deux domaines complémentaires, la littérature et l'art. La collection « Envois », créée en 1985, compte environ 108 références, dont 84 sont disponibles, et reprend la plupart du temps des textes déjà parus dans des revues spécialisées désormais épuisées. Cependant, elle propose aussi des inédits (parfois traduits). Les livres, au petit format de 11x15 cm, réalisés avec du papier bouffant, sont brochés-cousus et non massicotés, ce qui leur confère un aspect ancien fort agréable, l'éditeur avoue même aimer l'idée de se servir d'un coupe-papier comme autrefois.

La forme et le contenu des livres de la collection sont très variables : biographies, essais (sur Poussin, Vermeer, Renoir, Duchamp, Louise Bourgeois...), lettres (de Fautrier, Courbet...), entretiens (avec Jean Dubuffet, Monet, Balthus), récits de personnages illustres (l'actrice allemande Tilla Durieux, le peintre américain Walter Pach), souvenirs d'artistes (Claude Monet) mais aussi réflexions de créateurs ou d'essayistes sur l'art (moderne et contemporain), ses différentes professions (la place du sculpteur dans la société moderne) ou ses thématiques (le bleu dans la peinture, le temps, le féminin dans l'art).

La collection « Envois » offre aussi un panorama étendu de l'histoire de l'art, du XVIIe au XXIe siècle : on ne s'étonnera donc pas de passer de peintres du XVIIe siècle comme Poussin et Vermeer à des artistes contemporains comme Louise Bourgeois. Y figureront également Marcel Duchamp, Rothko, Bacon… L'accent est donc mis sur la période moderne et contemporaine.

« Envois » a enfin le mérite d'être peu chère, seulement 4,20€, de rééditer des textes difficiles à se procurer et de s'adapter aux goûts de différents publics : historiens de l'art, littéraires ou plus simplement curieux qui aiment sortir des sentiers battus…



Chargement...