Chargement...
Chargement...

La grande vitrine en terres d'Afrique

Publié le 23/06/2011
Des musées parisiens aux musée bordelais en passant par la grande vitrine, projecteur sur les richesses présentes et passées de l'art et de la culture du continent africain.

Première exposition parisienne : « Dogon » au musée du Quai Branly, qui présente l'histoire de l'art et de la culture dogon, depuis le 10ème siècle jusqu'à nos jours, à travers plus de 330 oeuvres exceptionnelles issues de collections du monde entier et rassemblées pour la première fois en France.
L'exposition prend fin le 24 juillet mais vous pourrez toujours vous balader dans le magnifique catalogue de l'exposition édité pour l'occasion, et dans une bibliographie de qualité et nombreuse, l'art des Dogon du Mali étant l'un des plus connus parmi les œuvres issues des cultures d'Afrique.

Seconde exposition parisienne, à la fondation Cartier jusqu'au 25 septembre, « Les trésors du Vaudou ».
Conçue à l'occasion du dixième anniversaire de la mort du grand explorateur et expert Jacques Kerchache, l'exposition rend hommage à ce grand connaisseur des arts premiers. Dès les années 1960, Jacques Kerchache a su reconnaître la puissance esthétique et l'originalité stupéfiante de la statuaire vaudou et de ses formes. C'est à cette époque, lors de ses premiers voyages dans l'actuelle République du Bénin, berceau du vaudou, qu'il commence à rassembler ce qui est devenu aujourd'hui la plus importante collection de sculptures vaudou africaines.
La fondation Cartier propose ainsi un voyage, entre frisson et fascination, dans la culture vaudou à travers une centaine de statuettes.

A Bordeaux, au musée d'Aquitaine, jusqu'au 21 août, une grande exposition réunissant plus de 200 œuvres d'art exceptionnelles provenant de collections privées et publiques européennes propose également une plongée dans la culture africaine : « Arts d'Afrique - Voir l'invisible ».
Ces objets d'une extraordinaire variété de formes et de fonctions, dont le plus ancien date du XIe siècle et dont la production s'étend jusqu'au milieu du XXe siècle, sont les opérateurs directs de pratiques cérémonielles traditionnelles authentiques, telles que les initiations, le culte des ancêtres, la magie ou encore la divination, qui en font des témoins de la pensée africaine en même temps que des chefs-d'œuvres de l'art universel.


L'Afrique en Jeunesse

L'Afrique en Sciences Humaines

Arts de l'Afrique

Chargement...