Chargement...
Chargement...

La nuit des temps: mythes des origines et cosmogonies

Une actualité de Jean-Baptiste Garros
Publié le 15/01/2020
Hésiode dans sa Théogonie nous conte la naissance de Nyx, la Nuit. Elle est l'une des premières-nées dans ce cosmos en gestation, la fille de l'Abîme et la sœur des Ténèbres. Sortie d'un grand vide, elle est une puissance primordiale, un monstre antédiluvien qui porte en elle le sombre souvenir du premier age du monde.
Les mythologies des Hommes ont toujours cherché à répondre à cette grande question des origines du cosmos, de son organisation et de son sens. Pour beaucoup de ces mythes  il est un vase clos dans l'espace infini du vide, un cocon homogène mais souvent stratifié, le domaine des dieux loué aux hommes, un espace où l'existence cesse d'être informe pour devenir tangible et sensible. Chez les Perses il est un œuf, au Japon il est tel un lotus alors que les Aztèques et les Mayas le voient sous la forme de gigantesques pyramides célestes.

Mais dés l'antiquité pour certain penseurs comme Parménide le mythologie ne suffit plus. A tort ou à raison elle devient dans leurs discours une fable absurde, illogique, incohérente sans pour autant briser l'idée du monde. Ainsi, c'est la remise en cause de cette naissance ex nihilo du cosmos qui sonne le glas du mythe au profit du logos. De la même façon que Nyx naquit du Chaos, c'est de l'éternel questionnement sur nos origines que naquit la Raison.

Par les textes anciens ou les études contemporaines et à l'occasion de la sortie du livre de Samuel Challéat, Sauver le nuit, la librairie Mollat vous propose un retour à l'Abîme en vous plongeant au plus profond de la mémoire de la Nuit, à travers les âges, les mythologies et les cosmogonies.

Notre sélection