Chargement...
Chargement...

Magie blanche ou magie noire ?

Publié le 06/07/2005
Sortilège pour conjurer le mauvais sort :"Par le pouvoir de l'ortie sacréeje retourne ce sort qui m'a été jetéPar la puissance de l'ortie sacréeRetourne d'où tu viens, je ne t'ai pas appelé."

epuis la nuit des temps, on appelle la magie la "vieille religion". C'est également, selon la définition du Larousse, la science des mages. Elle a été pendant longtemps très calomniée par les religions dites "organisées", ce que l'on peut inscrire dans une logique spécifique à l'arrivée d'une nouvelle religion. En effet, chaque nouvelle religion est très mal vue par celle qui fait alors autorité. La plus ancienne cherche donc par différents moyens, à discréditer l'autre. La religion chrétienne a fait courir tellement des mythes calomnieux qu'aujourd'hui encore, la magie est souvent considérée de manière assez négative.

Pour commencer, il est important d'établir la différence entre divers termes : sorcier, prestidigitateur, magicien et sataniste.

Le prestidigitateur accomplit divers tours de magie que l'on peut expliquer car il y a des ficelles, des "trucs" pour les réaliser. Le prestidigitateur est également associé aux spectacles.
Le magicien accomplit des prodiges inexplicables et peut les répéter malgré le fait qu'il ne croit pas forcément en un dieu et qu'il exploite des formes inconnues de la nature. Il se sert des quatre éléments : eau, terre, air et feu, ainsi que de nombreuses plantes et herbes magiques.
Le sorcier accomplit plutôt des actes dans le but de nuire. On appelle d'ailleurs la sorcellerie, la magie noire. Il croit tenir son pouvoir d'un dieu.
Enfin, le sataniste est un sorcier n'ayant pas pour dieu Yahwe, Dieu ou Allah. Les magiciens, peu discrets à l'époque étaient également traités de satanistes par les autorités religieuses.

On peut considérer la magie comme un art millénaire. Ses premières traces remontent à la préhistoire. On a en effet retrouvé des objets et traces signifiant des pratiques de magie, lors de rites religieux dans les cavernes.

Mais c'est surtout au moyen âge que la magie est répandue. En effet, à cette époque, tout le monde croit à la magie et elle est très pratiquée dans les campagnes. Elle est d'ailleurs et toujours liée à la religion. De plus en plus mal vus, les pratiquants de la vieille magie vont commencer à être persécutés.

Jusqu'au XVIIIe siècle, énormément des gens accusés de pratiquer la sorcellerie, vont être brûlés sur le bûcher. Il y a eu environ 100 000 procès et 50 000 exécutions à cette époque.

Qu'en est il aujourd'hui ?
On assiste à un certain "revival" de la magie avec cette vogue des séries télévisées ayant pour héros des sorciers, sorcières et magiciens. Enfin, des mouvements néo-païens comme la Wicca montrent à quel point, la magie est présente en occident. LLe nombre des wiccanistes est en effet estimé à 4 millions. Ce nouveau mouvement religieux, qui s'apparente à une secte païenne, est très répandu aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Il a été fondé par Gerald Gardner autour de théories très simples, notamment le respect de la nature et de ses créatures, ainsi que toute une série de rites et cérémonies, avec huit sabbats par an. En France, il ne remporte pas énormément de succès...

 

Chargement...