Chargement...
Chargement...

MollatVox 27, la voix des libraires... et d'un auteur

Publié le 28/01/2009
Revoici les coups de coeur podcastés des libraires avec, ce mois-ci une grande première, l'interview d'un auteur !

Lettre à D. : histoire d'un amour, d'André Gorz, présenté par Céline Constantin
André Gorz, précurseur de l'écologie politque est un homme amoureux. A plus de 80 ans, il rend hommage à celle qui l'accompagne depuis plus de cinquante années, solidaire de ses choix, de ses engagements. En reconnaissant la dette insolvable qu'il a contractée envers elle au cours de ces années d'aventures politiques, philosophiques et littéraires, André Gorz dessine le portrait d'une femme aimée comme peu le furent, et écrit à Dorine la plus belle des lettres d'amour.

Renegade Boxing Club, de Thierry Marignac, présenté par Olivier Penne
Parachuté dans la mégapole américaine, Thomas Dessaignes, traducteur employé par une ONG russe qui s'avère dissimuler de coupables activités mafieuses, atterrit dans un ghetto noir. Il se lie avec Big Steve, un caïd de quartier qui entraîne des boxeurs dans sa cave. Homme de coin des boxeurs, Dessaignes suit leur ascension dans le chaos de la Ville Noire, sectes, gangs, cocaïne...

Enterrez-moi sous le carrelage, de Pavel Sanaïev, présenté par David Vincent
Enterrez-moi sous le carrelage est la première œuvre littéraire de Pavel Sanaïev. Il y brosse un tableau étonnant de la « folie ordinaire » d'une famille russe, à l'aide d'une écriture qui en fait un auteur à part dans les lettres russes contemporaines.

Le récit est articulé autour du personnage d'un enfant, Sacha Savéliev, qui se fait le narrateur de son propre martyre. Arraché à sa mère par ses grands-parents, l'enfant malade est malmené par sa terrible grand-mère, égarée dans un mélange de folie et d'amour sans limites pour son petit fils, qu'elle protège tout en le couvrant d'injures et en le gavant de médicaments La succession de scènes montrant Sacha aux prises avec une réalité absurde contribue à donner au style de Sanaïev un caractère théâtral et comique. Le personnage de la grand-mère, à la fois pathétique dans sa démence et admirable dans son dévouement, incarne la folie mêlée de tendresse qui imprègne l'atmosphère de ce roman tendre et burlesque.

Paris-Brest, de Tanguy Viel présenté par Fleur Aldebert
« Il est évident que la fortune pour le moins tardive de ma grand-mère a joué un rôle important dans cette histoire. Sans tout cet argent, mes parents ne seraient jamais revenus s'installer dans le Finistère. Et moi-même sans doute, je n'aurais jamais quitté Brest pour habiter Paris. Mais le vrai problème est encore ailleurs, quand il a fallu revenir des années plus tard et faire le trajet dans l'autre sens, de Paris vers Brest. » T.V.

Miss Charity, de Marie Aude Murail, présenté par Adeline Macéra
Ce beau et gros livre nous conte l'histoire de Miss Charity, petite fille esseulée et jeune femme rêveuse qui s'entoure d'un peuple imaginaire qui lui tient compagnie.

Le récit est – très librement – inspiré  de la vie de Béatrix Potter, créatrice de Pierre Lapin et d'un  monde miniature et enchanteur. Les élégantes illustrations de Philippe Dumas et le texte de Marie-Aude Murail forment une très belle ouvre et sont le coup de cœur des libraires .

Chargement...