Chargement...
Chargement...

Normandie Impressionniste

Publié le 28/06/2010
Petit voyage en Normandie sur les pas des impressionnistes, à travers l'exposition Une ville pour l'impressionnisme: Monet, Pissarro et Gauguin à Rouen
Du temps libre cet été? Envie de nouvelles découvertes artistiques?Alors bonne route pour la Normandie! L'évènement culturel majeur de l'été y tient sans nul doute sa place. En effet, de juin à septembre, le festival Normandie Impressionniste offre aux touristes et amateurs d'arts un nombre considérable de concerts et spectacles.
Les expositions y sont à l'honneur et tout spécialement celle du musée des Beaux-Arts de Rouen: Une ville pour l'impressionnisme; Monet, Pissarro et Gauguin à Rouen (du 4 juin au 26 septembre 2010).

A travers les oeuvres des « mousquetaires » et de l'Ecole de Rouen alors en plein foisonnement, l'exposition met en avant l'implication de la Normandie et plus particulièrement de la ville de Rouen dans la naissance de l'impressionnisme. « Ce qui s'est passé à Rouen en matière de peinture dans le dernier quart du XIXe siècle est d'une singulière importance » souligne Laurent Salomé, commissaire de l'exposition, dans l'avant-propos du catalogue.

L'impressionnisme ne possède pas de programme esthétique défini mais découle d'amitiés et de recherches picturales communes animant une génération nouvelle d'artistes. Ces derniers cherchent à saisir l'instantanéité, à capter sur la toile une perception reçue éphémère et instable. Des coups de pinceaux précipités, un dessin à peine esquissé, une mise en avant de la couleur et de la lumière en résultent.

Ce mouvement pictural, à travers Monet, Gauguin, Pissarro, Renoir, Boudin et bien d'autres artistes de l'école de Rouen notamment, trouve un épanouissement certain en Normandie. Des Andalys à Honfleur ou le long de la Côte d'Albâtre, la terre normande offre une multitude de sujets à traiter. Scènes pittoresques de campagne, dynamisme des ports ou fourmillement des rues de Rouen, les peintres choisissent de représenter la vie simple et actuelle. En rupture avec l'Académie et les grands tableaux d' Histoire, ils privilégient le mouvement et la vitesse, synonymes alors de la grande modernité du XIXe siècle.

Réunissant une centaine de tableaux, des premières influences (notamment de Turner lors de ses séjours en Normandie) jusqu'à la deuxième génération de l' Ecole de Rouen, Une ville pour l'impressionnisme : Monet, Pissarro et Gauguin à Rouen, donne à réfléchir sur une partie peu explorée de l'histoire de l'impressionnisme et place l'Ecole de Rouen au coeur de ce mouvement pictural.

Avec l'aimable participation d'Anne-Fleur Talbourdet
Chargement...