Chargement...
Chargement...

Paul Ricoeur

Publié le 24/03/2006
La revue Esprit vient de publier un numéro spécial consacré à Paul Ricoeur. A cette occasion, voici une présentation des pricipaux textes de ce philosophe, qui fut aussi discret qu'indispensable...

Lettrineaul Ricœur, décédé en mai 2005, était né en 1913 ; son œuvre, qui commence avec la Philosophie de la volonté en 1948 et s'étend sur toute la deuxième moitié du XXe siècle, est nourrie d'une expérience profonde et douloureuse des bouleversements de ce temps tourmenté, et d'une conscience aiguë de la permanence tragique du mal. Sa pensée a affronté successivement les grandes vagues d'interrogations liées au développement des sciences humaines, à la traversée du langage, à la construction d'un ordre politique, à la difficulté de penser le pouvoir et la justice, aux contradictions de l'histoire. Des signes et des symboles portés par les textes fondateurs de notre culture occidentale, à la dynamique du récit et de l'identité narrative, puis du témoignage, de la promesse et de la reconnaissance, il n'a cessé d'être attentif aux demandes d'esprit traversant les obscurités de l'involontaire, du non-sens, de la résistance de nos puissances naturelles, mais sans jamais renoncer au patient tissage des fils croisés de l'humaine condition, au nom de cette dialectique paulinienne du « en dépit de… » et du « combien plus… » qui lui tenait tant à cœur.

Cette après-midi de réflexion et de dialogue voudrait témoigner de la diversité des suggestions que chacun a reçues de ce penseur si profondément humain, et par là rendre hommage à la fécondité de sa philosophie.*

- Claudie Lavaud

 

Bibliographie sélective de l'oeuvre de Paul Ricoeur :

Soi-même comme un autre
Ce livre met en question les philosophie du sujet et propose ce que Ricoeur appelle une "herméneutique du soi". Les 10 études composant cette oeuvre majeure sont traversées par trois intentions philosophiques : le soi, en tant qu'il s'oppose au je et qu'il répond à la question de son identité (qui est le sujet du discours, du faire, du récit et de l'imputation morale ?) ; l'identité (le même) qui se définit par l'identiée-idem et l'identité-ipse renvoyant aux deux manières dont l'identité personnelle se rapporte au temps et fonde la notion de soi ; l'autre qui par ses multiples figures renouvelle la traditionnelle dialectique du Même et de l'Autre.

Temps et récit
Volume 1, L'intrigue et le récit historique
Volume 2, La configuration dans le récit de fiction
Volume 3, Le temps raconté
Phénoménologie de la temporalité, cette trilogie décline les différentes formes de récit : récit historique, récit de fiction et récit narratif et pose la question philosophique de la narration dans son rapport au temps.

La mémoire, l'histoire, l'oubli
La problématique de cet ouvrage repose sur la notion de représentation du passé et se compose de trois parties : une phénoménologie de la mémoire, une épistémologie des sciences historiques et une herméneutique de la condition historique de l'homme.

Parcours de la reconnaissance. Trois études
Ultime ouvrage de Paul Ricoeur dans lequel il nous invite à un véritable parcours de la reconnaissance. De la problématique réflexive inaugurée par Descartes et Locke à la philosophie pratique de Kant, Ricoeur batit une théorie de l'agir sur une reflexion menée autour de la question de la reconnaissance.
Et sans théorie de la reconnaissance, point de théorie de l'agir. Paul Ricoeur propose donc, dans son dernier ouvrage, un "parcours de la reconnaissance".

On passera de l'actif (reconnaître un quelque chose en général, verbe actif qui intervient dans l'ordre de la connaissance) au passif (le soi demande à être reconnu: je reconnais activement quelque chose, des personnes, moi-même, mais je demande à être reconnu par les autres). "Et si, par bonheur, il m'arrive d'être reconnu par les autres, la reconnaissance devient gratitude". Ainsi se conduit une pensée de l'agir qui est "réflexion sur les capacités qui ensemble dessinent le portrait de l'homme capable".

Le conflit des interprétations. Essais d'herméneutique
Les essais d'herméneutique ici rassemblés, bien qu'éparpillés sur dix années couvrent par une sorte de "tuilage" l'espace de conflit ainsi dessiné. Un premier foyer conflictuel est atteint au coeur des discussions contemporaines sur le "structuralisme" et la "mort du sujet". Pour Ricoeur, la philosophie de la réflexion doit être remise en chantier, allongé le détour par les structures, le sens objectif, le monde anonyme de la culture, incorporé le monde abstrait et impersonnel de la langue, à l'acte de parole et à sa puissance réflexive.

Penser la Bible, André LaCocque et Paul Ricoeur
Penser la Bible est un livre à deux voix : l'exégète André LaCocque fait une véritable démonstration, extrêmement brillante des ressources et de la subtilité de la recherche historico-critique la plus récente, tandis que Paul Ricoeur sans quitter ce sous-bassement exégétique montre à quel point la Bible donne à penser, comment la tradition biblique est insérée dans l'histoire de la pensée occidentale.

Signalons la parution ce mois-ci d'un numéro de la revue Esprit La pensée Ricoeur prososant deux textes inédits du philosophe : Mémoire, Histoire, Oubli et La condition d'étranger.

 

* : Claudie Lavaud, enseignante en philosophie à l'université de Bordeaux III, organise une table ronde, Hommage à Paul Ricoeur,  à la librairie Mollat, samedi 25 mars, de 14h30 à 18h.

Chargement...