Chargement...
Chargement...

Le retour du conte de fées, 1715-1775 : 2e partie, les conteuses du XVIIIe siècle. Volume 2, Contes. Les veillées de Thessalie

Paru le : 29/01/2007
Éditeur(s) : H. Champion
Contributeur(s) : Auteur : Mme Levesque - Auteur : Mme de Gomez - Auteur : Mme de Dreuillet - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Raymonde Robert - Auteur : Mlle de Lussan - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Nadine - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Jean-Claude Decourt

158,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Neuf conteuses puisent leur imagination dans le conte merveilleux et offrent des textes avec situations et métamorphoses d'hommes et de femmes, mêlant culture mondaine et culture populaire dans leurs récits. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Au XVIIIe siècle, on compte plus de femmes auteurs de contes de fées que pendant la dernière décennie du XVIIe siècle, lors du démarrage de la mode. Leur production est pourtant moins connue que celle de leurs devancières car elle a été éclipsée par deux phénomènes majeurs : la découverte de l'exotisme oriental avec Les Mille et Une Nuits et l'entreprise de dénigrement systématique menée par la parodie des contes merveilleux. Ce volume redonne leur place à neuf conteuses dont les textes méritaient mieux que l'oubli quasi total dans lequel ils sont tombés. Deux caractéristiques marquent ces récits et les rendent originaux par rapport à la production du « Cercle des conteuses » du XVIIe siècle. . Quand ces femmes s'inspirent du folklore, elles mettent en oeuvre des contes types ou des motifs populaires qui, pour certains, n'avaient jamais été traités. Ce qui prouve que le phénomène de contact entre culture mondaine et culture populaire ne se limite pas aux dernières années du XVIIe siècle et que l'imprégnation des esprits par les contes du peuple est un phénomène profond. . Mais c'est surtout par la richesse de leur imagination que ces conteuses méritent d'attirer l'attention car elles inaugurent une pratique délirante du conte merveilleux. Ce qui aboutit à un foisonnement de situations et de métamorphoses plus étonnantes - et plus intéressantes du point de vue psychanalytique - les unes que les autres : hommes et femmes centaures enlevant leurs victimes, personnages dotés d'un seul pied, ou privés de tête mais ayant un oeil dans une main et une oreille dans l'autre, princesses donnant leur chemise, transformées en écrevisse ou miniaturisées. Certaines obsessions envahissent les contes, voyeurisme, exhibitionnisme, castration, androgynie. Dans certains de ces textes, l'humour et la mise à distance ajoutent un charme non négligeable à cette manipulation du merveilleux et annoncent ce qui se passera sur le mode licencieux dans les contes parodiques.

Fiche Technique

Paru le : 29/01/2007

Thématique : Auteurs - Critique littéraire

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : H. Champion

Collection(s) : Sources classiques, n° 75. Bibliothèque des génies et des fées, n° 13

Série(s) : Le retour du conte de fées, 1715-1775 : 2e partie, les conteuses du XVIIIe siècle, n° 2

ISBN : 2-7453-1435-1

EAN13 : 9782745314352

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : 825

Hauteur : 23 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 4 cm

Poids : 1000 g