Chargement...
Chargement...

La décentralisation : histoire, bilans, évolutions : actes du colloque de Saint-Denis de la Réunion

Paru le : 15/03/2004
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Université de la Réunion - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Edmond Maestri - Auteur : Université de La Réunion - Auteur : 2-4 septembre 2003

32,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
24,38 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Les contributions s'interrogent sur le sens des lois de décentralisation. La France avec les lois de 1982-1984 entre en rupture totale avec ce qui symbolisait son identité : un système centralisé. En 2003, la seconde décentralisation débouche sur de nouvelles prérogatives locales. En Outre-Mer, on connaît une troisième décentralisation selon la loi d'orientation de décembre 2000. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Centralisation, décentralisation(s) ; unité nationale, identité(s) régionale(s) ; jacobinisme, fédéralisme ; Paris, province(s) ; Métropole, Outre-Mer ! Autant de mots, de concepts, de rapports conflictuels qui jalonnent, éclairent, assurent la lisibilité du passé français, et constituent une des plus pertinentes clés de compréhension de l'histoire nationale. Depuis la rupture fondatrice des lois décentralisatrices de 1982-1984, et la création des conseils régionaux, la France semble vouloir sortir du système centralisé qui symbolisait depuis au moins l'absolutisme du Roi soleil, une exception politique et culturelle, un véritable marqueur de l'identité nationale. La «deuxième décentralisation», celle de 2003, présentée comme un approfondissement de la «première», est issue des Assises des libertés locales et doit déboucher sur de nouvelles «responsabilités locales». Elle introduit la «révolutionnaire» notion «d'expérimentation», et par son inscription dans la constitution, relance toutes les interrogations et tous les débats sur les motivations et l'opportunité d'une telle évolution-involution de l'État. Pour l'Outre-Mer qui est en train de connaître sa troisième décentralisation, dans le droit fil de la LOOM, la loi d'orientation pour l'Outre-Mer de décembre 2000, c'est une approche sur mesure, préconisée dès 1988, qui est proposée aux «populations», aux «peuples», de la France lointaine. Comme une refondation du pacte républicain, comme une refondation du lien entre la Périphérie et le Centre ! A chacun de (se) déterminer si toutes ces mesures vont répondre aux revendications parfois confuses exprimées par ces sociétés ultramarines, marquées par les aspects humiliants de leurs histoires. A chacun de se demander si la discrimination positive que La Réunion par exemple, semble avoir au cours de son histoire fréquemment souhaitée, pourra mieux favoriser le développement durable, et réduire les contradictions d'hommes et de femmes entraînés dans une vertigineuse accélération de l'histoire depuis la départementalisation de 1946. Edmond Maestri 15 octobre 2003

Fiche Technique

Paru le : 15/03/2004

Thématique : Administration territoriale

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-5676-X

EAN13 : 9782747556767

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 416

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 740 g