Chargement...
Chargement...

La Constitution béninoise du 11 décembre 1990 : un modèle pour l'Afrique ? : mélanges en l'honneur de Maurice Ahanhanzo-Glélé

Paru le : 08/08/2014
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Etudes africaines
Contributeur(s) : Directeur de publication : Frédéric Joël Aivo

69,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
54,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Issues d'un colloque tenu à Cotonou en 2012, ces contributions analysent un modèle de longévité et d'immuabilité sur le continent africain, la Constitution du Bénin élaborée en 1990 par M. Ahanhanzo-Glélé. Ce texte, qui a permis au pays de passer d'un système marxiste-léniniste à une démocratie libérale, constitue un exemple d'acculturation des principes occidentaux en Afrique. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

En 2014, la constitution du Bénin a vingt-quatre ans. Mais lorsqu'en 2012, les universitaires francophones décident de percer le mystère de «la constitution Glèlè» et d'auditer les facteurs de sa réussite mais aussi les fondements et les manifestations de son attractivité sur le continent noir, il était peu probable d'y parvenir sans rendre hommage à l'un des architectes de cette oeuvre originale : le Professeur Maurice Ahanhanzo-Glèlè. Maurice Ahanhanzo-Glèlè est né le 15 mars 1934 dans l'ex-Dahomey. Prince du célèbre royaume d'Abomey, mais serviteur loyal de la République, il a mené en Afrique et en France une carrière administrative, universitaire et juridictionnelle riche et féconde. Dans ses multiples fonctions, il a été au service de l'État, des universités francophones, des organisations internationales et de la personne humaine. Docteur d'État en droit public de l'Université Paris I, Panthéon-Sorbonne en 1967 et agrégé des facultés de droit en droit public et science politique en 1974, Maurice Ahanhanzo-Glélé laisse aux constitutionnalistes une pièce maîtresse du nouveau constitutionnalisme africain : la Constitution béninoise du 11 décembre 1990. Au-delà d'être «la constitution de tous les records en Afrique», «la constitution Glèlè» qui a arrimé, avec un succès étonnant, le Bénin - un pays offert au marxisme-léninisme - au train de la démoratie libérale, fascine par son intangibilité et l'attactivité du modèle politique qu'elle porte. Mais plus que ses records de longévité, de stabilité et d'immuabilité, c'est l'originalité des idées constitutionnelles de Maurice Ahanhanzo-Glélé que ses amis, collègues, disciples et admirateurs ont voulu mettre en lumière à travers ces mélanges. La constitution béninoise de 1990 peut-elle être tenue pour un modèle ou un contre-modèle sur un continent en mal de stabilité et d'authenticité démocratiques ? C'est à cette question que tente de répondre ce recueil. Il renvoie à Maurice Ahanhanzo-Glélé le jugement des universitaires francophones sur ce qui peut être présenté comme sa contribution à l'inculturation du constitutionnalisme en Afrique et à l'andogénisation des principes démocratiques.

Fiche Technique

Paru le : 08/08/2014

Thématique : Droit constitutionnel

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Etudes africaines

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-343-03682-9

EAN13 : 9782343036823

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 798

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 4,1 cm

Poids : 1215 g