Chargement...
Chargement...

Penser la guerre au XVIIe siècle


21,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
13,99 €
Protection: Aucune
Acheter en numérique

Résumé

Issu d'un colloque international de 2010, cet ouvrage aborde la place de la notion de guerre dans les écrits philosophiques du XVIIe siècle. Le concept de guerre devient alors politique, juridique et permet une réflexion sur la condition humaine. ©Electre 2020

Traités, alliances, invasions, massacres : la guerre, qu'elle soit affrontement entre États ou conflit civil, est partout présente dans l'Europe de l'âge classique. Comment les philosophies la pensent-elles ? Comme un aspect de la puissance politique ; comme l'essence ou au moins le risque de l'état de nature ; comme un objet juridique qui appelle et renouvelle les anciennes théories de la guerre juste ; mais aussi comme un creuset pour une réflexion sur la condition humaine. Juste-Lipse, Grotius, Pascal, Quevedo, Hobbes, Spinoza, Pufendorf : autant de points de vue pour rendre compte de cette réalité multiforme, avant la relecture de Rousseau et des Lumières - avec en contrepoint les actes et paroles de l'amiral Coxinga, qui chassa les Hollandais de Taïwan pour garder la mer à une dynastie chinoise déjà disparue.

Fiche Technique

Paru le : 17/01/2013

Thématique : Droit international

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Presses universitaires de Vincennes

Collection(s) : Culture et société

Contributeur(s) : Directeur de publication : Ninon Grangé

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84292-356-1

EAN13 : 9782842923563

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 242

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2,0 cm

Poids : 355 g