Chargement...
Chargement...

Note sur le supplice de la guillotine. Suivi de L'histoire d'Hélène Gillet

Auteur : Pierre-Jean-Georges Cabanis

Paru le : 10/09/2007
Éditeur(s) : A l'Orient
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Alexandre Delagarde - Auteur : Charles Nodier

6,09 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Médecin et philosophe, P. Cabanis participe activement à la Révolution française et prend parti dans ce texte contre l'utilisation de la guillotine, considérant que le supplice n'est pas exemplaire. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Note sur le supplice de la guillotine Suivie de l'Histoire d'Hélène Gillet de Charles Nodier Une rumeur parcourut la France en 1792 après l'exécution de Charlotte Corday, condamnée à la peine capitale après l'assassinat de Marat : les condamnés pensent encore après que leur tête ait été séparée de leur corps par la lame de la guillotine. La polémique prit de l'ampleur après la chute de Robespierre. Les uns, avec le médecin Jean Sue, père du futur auteur des Mystères de Paris, tenaient pour l'affirmative. Cabanis, dans une Note restée célèbre, leur répondit en clinicien par la négative. Mais, en philosophe, il s'indigna contre l'« assassinat légal », refusant comme barbare l'usage de la peine de mort. L'étonnant était que la terrible machine avait été inventée, pour raisons humanitaire, par le docteur Guillotin, membre, tout comme Cabanis, de la Loge des Neuf Soeurs, la loge la plus prestigieuse du siècle des Lumières... Des textes de Chénier, Klopstock, Nodier et Lamartine, ainsi que de nombreuses gravures relatant la vie de Charlotte Corday, accompagnent ici la Note de Cabanis. Une introduction historique la replace dans son contexte. Occasion d'une réflexion sur l'« assassinat légal », la guillotine, mais aussi sur les crimes de masse qu'elle facilite, cet ouvrage donne à méditer, avec les personnages de Charlotte Corday et de Marat, sur ce droit que l'Antiquité reconnaissait, au nom sacré de la liberté humaine, d'ôter la vie aux tyrans.

Fiche Technique

Paru le : 10/09/2007

Thématique : Droit Pénal

Auteur(s) : Auteur : Pierre-Jean-Georges Cabanis

Éditeur(s) : A l'Orient

Collection(s) : Trait d'union. Archives

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-912591-52-X

EAN13 : 9782912591524

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 105

Hauteur : 15 cm / Largeur : 10 cm

Épaisseur : 0,7 cm

Poids : 106 g