Chargement...
Chargement...

Questions et inventions diverses, livre IX, ou L'invention de la résolution des équations du troisième degré

Auteur : Niccolò Tartaglia

Paru le : 18/06/2010
Éditeur(s) : Hermann
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Traducteur : Gérard Hamon - Traducteur : Lucette Degryse - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Gérard Hamon - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Lucette Degryse

39,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
24,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

"Quesiti et inventioni diverse" (Venise, 1551) nous renseigne sur la nature des relations qui existaient entre les mathématiciens pendant la première moitié du XVIe siècle et sur les sources et les thèmes mathématiques qui mobilisaient les scientifiques. Autodidacte, ce mathématicien, qui a marqué l'histoire de sa discipline, est un des premiers à s'exprimer en italien et non pas en latin. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

«Questions et inventions diverses» : de Niccolò Tartaglia dont le Livre IX est présenté ici, pour la première fois, en traduction française. Curieux personnage que ce mathématicien né à Brescia vers 1500 dont la vie et les travaux se situent à la Renaissance italienne, époque contrastée : au plan culturel, arts lettres et sciences rivalisent de prestige. Orphelin depuis l'âge de six ans, Tartaglia est grièvement blessé au visage en 1512 lors du sac de sa ville natale. Les coups du sort n'ont cependant pas raison de la volonté et de l'aspiration au savoir qui animent ce jeune esprit : il entreprend de s'instruire lui-même en commençant par la lecture ; puis étudie seul le latin, les mathématiques et les sciences. À la suite de ce travail acharné et solitaire, il devient un mathématicien reconnu. En conformité avec l'esprit belliqueux de l'époque, il arrive aux mathématiciens de se lancer des défis, voire de se «provoquer en duel». À la suite d'un tel défi, Tartaglia est amené à inventer une méthode de résolution algébrique des équations du troisième degré : c'est là le centre du livre, qui prend aussi en considération les péripéties et rebondissements qui en découlent. Il s'attarde en outre sur tous les travaux mathématiques de Tartaglia, ses autres écrits, ses élèves, ses relations. En somme, il ne fait pas abstraction du monde où évolue l'auteur soucieux de communiquer, de là des réflexions sur l'expression et la forme du dialogue qui accompagnent la traduction. À l'heure où l'Italie parle encore diverses langues, dont le brescian de Tartaglia, il est à noter que ce mathématicien autodidacte est l'un des premiers à exprimer dans un parler local des propos scientifiques, alors que l'usage du latin perdure. Cardan est aussi largement présent : d'abord ami de Tartaglia, il va entretenir avec lui des relations de plus en plus rugueuses allant jusqu'au conflit. En effet, lorsque Cardan révèle, malgré la parole donnée, ce que Tartaglia lui avait confié de son invention, ce dernier se sent trahi et en gardera toujours un vif ressentiment. Ceci ne fera qu'en rajouter aux multiples difficultés que Niccolò a dû surmonter tout au long de sa vie. N'ayant pas de reconnaissance universitaire, de nombreuses portes lui ont été fermées, sans toutefois que sa renommée n'ait eu à en souffrir. En ouvrant ce livre, le lecteur y trouvera des mathématiques, abordables pour le plus grand nombre, mais aussi de l'histoire, de l'épistémologie et quelques pistes d'ordre linguistique.

Fiche Technique

Paru le : 18/06/2010

Thématique : Mathématiques Appliquées

Auteur(s) : Auteur : Niccolò Tartaglia

Éditeur(s) : Hermann

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7056-7034-3

EAN13 : 9782705670344

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 251

Hauteur : 22 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,0 cm

Poids : 372 g