Chargement...
Chargement...

Exodes

Auteur : Sebastiao Salgado

Paru le : 15/06/2016
Éditeur(s) : Taschen
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Lélia Wanick Salgado - Traducteur : Jean-Luc Muller

50,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Dans les années 1990, S. Salgado a parcouru plus de quarante pays et rencontré des fugitifs sur les routes, dans les camps ou les bidonvilles. Ses photographies sont regroupées selon quatre thèmes : la fuite des émigrants et des réfugiés, la tragédie africaine, l'exode rural en Amérique latine et les nouvelles mégalopoles en Asie. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Dans le même temps, Salgado montre les similarités des situations des migrants, qui partagent une expérience commune et universelle. Il nous implique, non comme simples témoins des souffrances des réfugiés ou des exilés, mais comme acteurs des évolutions sociales et politiques que constituent l'information mondialisée, l'urbanisation et les dommages écologiques, ainsi que les profonds écarts de richesse, autant de facteurs qui provoquent les phénomènes migratoires. En voyant les corps meurtris, les centaines de pieds nus sur le macadam brûlant, notre devoir n'est pas de leur jeter un regard compatissant, mais, selon les mots mêmes de Salgado, de modérer nos comportements en matière politique, économique et environnementale, pour un « nouveau mode de coexistence ». « Cet ouvrage a paru pour la première fois voici presque une génération, mais malgré toutes ces années le monde qu'il dépeint a peu changé. La pauvreté, les catastrophes naturelles, la violence et la guerre contraignent encore chaque année des millions de personnes à partir de chez elles. » En plus de six ans et 35 pays, Sebastião Salgado déroule le récit des migrations humaines. Sur la route, dans les camps de réfugiés tentaculaires et les bidonvilles surpeuplés, le photographe maintes fois primé immortalise les déplacements humains, depuis les populations hutues du Rwanda, cachées au fin fond de la jungle, jusqu'aux bidonvilles de São Paulo et aux premières embarcations chargées de réfugiés en provenance du Maghreb ou de l'Afrique subsaharienne tentant d'atteindre l'Europe par la Méditerranée. Témoignant de l'ampleur de la crise migratoire comme des moments marquants qui jalonnent l'histoire personnelle des exilés, Exodes est avant tout un appel à l'action au-delà de la compassion. « Les photographies de Salgado réclament des actes, mais surtout un changement des mentalités. » - The New York Times Nouvelle édition du livre classique de Sebastião Salgado sur les exilés, les migrants et les réfugiés Près d'une génération a passé depuis que Sebastião Salgado a publié Exodes pour la première fois. Pourtant le récit qu'il fait, celui des mouvements de populations dans le monde entier, n'a que peu changé en 16 ans. Les facteurs d'attraction et de répulsion de certains territoires ont certes évolué, le coeur du conflit s'est certes déplacé du Rwanda à la Syrie, les peuples qui quittent leur foyer n'en racontent pas moins la même histoire : celle mêlant dénuement, épreuves et lueur d'espoir, tissée au cours d'une longue errance au prix d'efforts psychologiques autant que physiques. Salgado a passé six ans aux côtés des migrants, parcourant plus de 35 pays pour témoigner des déplacements de population sur la route, dans les camps et dans les bidonvilles surpeuplés où les nouveaux arrivants achèvent le plus souvent leur périple. Il évoque le voyage des Latino-Américains entrant aux États-Unis, des juifs fuyant l'ex-Union soviétique, des Kosovars fuyant vers l'Albanie, des réfugiés hutus venus du Rwanda comme des premières « embarcations » d'Arabes et d'Africains du Sud du Sahara tentant d'atteindre l'Europe par la mer Méditerranée. Ses clichés montrent autant ceux qui savent où aller que ceux qui sont en fuite, avant tout soulagés d'être sain et sauf et physiquement capables de marcher. Les visages qu'il a rencontrés révèlent dignité et compassion dans les situations les plus âpres, mais aussi les nombreux ravages de la violence, de la haine et de l'avidité. Grâce à son regard singulier, attentif aux moindres détails et gestes, Salgado saisit chaque événement marquant des mouvements migratoires, autant que les flux de masses. À la différence des visages noyés dans le flot de séquences des reportages télévisés ou des foules illustrant la une des journaux, ce sont là les portraits d'individus, de personnes dont l'identité demeure, y compris dans le gouffre provoqué par la perte d'une patrie, d'un foyer, parfois même d'êtres chers.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Les fêtes au rayon photographie

La sélection de livres de photographie par nos libraires...

Vidéos

Sebastião Salgado « Jardins naturels »

du 13 mars au 25 août 2017
Rencontre autour de l'exposition de photographies de Sebastião Salgado « Jardins naturels » au Château Palmer, à Margaux.

Fiche Technique

Paru le : 15/06/2016

Thématique : Monographies de photographes

Auteur(s) : Auteur : Sebastiao Salgado

Éditeur(s) : Taschen

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 3-8365-6131-X

EAN13 : 9783836561310

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 431

Hauteur : 34 cm / Largeur : 26 cm

Épaisseur : 4,6 cm

Poids : 3673 g