Chargement...
Chargement...

L'art flamand et hollandais : le siècle des primitifs, 1380-1520

Paru le : 22/10/2003
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

205,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
Retrait gratuit en magasin

Résumé

Présentation, à travers la reproduction de nombreuses oeuvres, de l'art flamand et hollandais de 1380 à 1520, classé par discipline artistique (architecture, peinture et enluminure, arts décoratifs, sculpture...), avec une étude de 47 sites artistiques. ©Electre 2016

Quatrième de couverture

Des années 1380 à 1520 - de l'établissement des ducs Valois de Bourgogne à l'avènement de Charles Quint -, évolution des mentalités et révolutions esthétiques confèrent aux anciens Pays-Bas une créativité et un rayonnement exceptionnels. Dans ces régions les plus prospères du XVe siècle européen, l'aristocratie qui entoure les ducs de Bourgogne renouvelle de façon fastueuse les traditions héroïques de la chevalerie. Le développement de villes actives et riches favorise l'essor d'une bourgeoisie qui trouve dans l'industrie locale une des bases d'échanges commerciaux organisés à l'échelle de tout le continent. En cette période charnière de la fin du Moyen Âge et du début de la Renaissance, la création artistique des anciens Pays-Bas est intense. Le perfectionnement de la peinture à l'huile ouvre de nouvelles voies : la lumière qui pénètre les oeuvres de Van Eyck les transfigure. Le goût du réalisme se mêle à la volonté de fondre le divin au quotidien, en le rendant palpable jusque dans les plus humbles objets, en plaçant des scènes sacrées dans des intérieurs bourgeois. C'est là l'effet d'un mouvement spirituel qui nourrit aussi la floraison des livres d'heures et de l'enluminure. Bien d'autres peintres Primitifs font figure de phares : Campin, Van der Goes, Memling, Bosch... Les sculpteurs s'y associent dans l'art du retable et ornent les bâtiments qui enrichissent sans cesse le dense réseau urbain. Les tours d'églises ou d'hôtels de villes se dressent à Bruxelles, Anvers, Bruges, Bois-le-Duc, Leyde, Amsterdam... à côté des halles, des demeures patriciennes et des palais. Tous les domaines de l'art livrent alors des oeuvres hors du commun. Jubés, vitraux, fresques, tentures, pièces d'orfèvrerie et de laiton, créations d'arts décoratifs envahissent les églises, et ornent les demeures aristocratiques et bourgeoises. Sous la direction de Christian Heck, professeur à l'université de Lille III, cet ouvrage embrasse tous ces genres, traités par des spécialistes américains, belges et français et illustrés par des documents venus du monde entier. Avec le volume qui couvre la période 1520-1914, dirigé par Thomas DaCosta Kaufmann, il forme une somme magistrale et inédite sur plus de cinq siècles capitaux dans l'histoire de l'art.

Fiche Technique

Paru le : 22/10/2003

Thématique : Art de la Renaissance

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Citadelles & Mazenod

Collection(s) : L'art et les grandes civilisations, n° 33

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-85088-082-5

EAN13 : 9782850880827

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 613

Hauteur : 32 cm / Largeur : 25 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 4194 g