Chargement...
Chargement...

La marqueterie de pierres dures

Auteur : Annamaria Giusti

Paru le : 12/10/2005
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Traducteur : Jean-Philippe Follet

70,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Permet de découvrir un art inspiré, à la Renaissance, des pavements de marbre romains et qui consiste à travailler les pierres dures (jaspe, saphir, calcédoine, lapis-lazuli, etc.) pour créer des mosaïques, des décors muraux et des meubles. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

De l'histoire fort ancienne des pierres dures se détache un phénomène artistique bien particulier dont ce livre retrace la fascinante aventure. Le phénomène est l'intarsio ou marqueterie de pierres polychromes qui refait surface à Rome, au XVIe siècle, dans le cadre de la généreuse floraison de la Renaissance italienne. Rome, où l'art tire alors son inspiration du culte des modèles de l'Antiquité, s'engoue pour le pouvoir évocateur du vert de Thessalie, de la brèche de l'île de Skyros et du porphyre rouge impérial. Les plateaux de table se couvrent de pierres, serties dans d'étroits lisérés de menues corolles ou incrustées dans un ovale d'albâtre opalescent. De Rome, la marqueterie de pierres gagné ensuite Florence : les Médicis y fondent, dès 1588, une prestigieuse manufacture dédiée aux mosaïques de pierres dures ou commessi. On y utilise corail, grenat, saphir, lapis lazuli, jaspe, etc. La manufacture brillera trois siècles durant, grâce à la virtuosité des meilleurs spécialistes, provenant pour certains d'entre eux des ateliers milanais dont tous les collectionneurs de l'époque s'accordaient à reconnaître la suprématie. D'autres manufactures ouvrent leurs portes à Prague, à la cour de Rodolphe II de Habsbourg et aux Gobelins du Roi-Soleil, avant d'essaimer dans les royaumes des Bourbon, à Naples et à Madrid. S'élabore ainsi, avec une imagination intarissable, un langage international de la « mosaïque florentine », capable de créer, dans le domaine des arts décoratifs, des oeuvres d'une beauté absolue, des chefs-d'oeuvre dont les derniers feux rayonnent jusque dans le siècle qui voit le déclin des cours royales. Cet ouvrage unique fait un tour d'horizon des plus belles réalisations de la marqueterie de pierres dures.

Fiche Technique

Paru le : 12/10/2005

Thématique : Monographies

Auteur(s) : Auteur : Annamaria Giusti

Éditeur(s) : Citadelles & Mazenod

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-85088-198-8

EAN13 : 9782850881985

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 263

Hauteur : 34 cm / Largeur : 25 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 2374 g