Chargement...
Chargement...

Primitifs de la photographie : le calotype en France : 1843-1860

Paru le : 14/10/2010
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Livres d'art
Contributeur(s) : Directeur de publication : Sylvie Aubenas - Directeur de publication : Paul-Louis Roubert - Préfacier : Bruno Racine

15,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Cette exposition rassemble 180 oeuvres issues des collections de la Bibliothèque nationale de France, de la Société française de photographie, du Musée d'Orsay, du Musée des arts décoratifs ainsi que de la bibliothèque de l'Institut de France. Des essais soulignent l'importance du calotype dans l'histoire de la photographie et un dictionnaire recense les calotypistes français. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Le calotype - le terme, forgé en 1841 par l'inventeur anglais de la photographie, William Henry Fox Talbot, signifie « belle image » et désigne les négatifs sur papier et les tirages qui en sont issus -, avec son léger flou dû à de longs temps de pose, ses tirages aux teintes variées et ses retouches, a la force de la gravure et du dessin. Pratiqué par des artistes (peintres, graveurs, sculpteurs, architectes), des archéologues, de grands voyageurs, de purs amateurs le plus souvent aristocrates fortunés (banquiers, industriels, propriétaires de grands domaines agricoles, fils de famille, etc.), il a produit une grande partie des chefs-d'oeuvre de la photographie du XIXe siècle, comme Le Stryge de Charles Nègre ou Les Remparts d'Avignon d'Édouard Denis Baldus. Les premières photographies sur papier apparaissent en France en 1843 et cette technique y sera pratiquée jusque dans les années 1860. Elle est concurrencée à la fois par le daguerréotype, positif direct sur plaque de cuivre argentée, apparu en 1839, et par le négatif sur verre, mis au point en 1851, techniques qui auront les faveurs des photographes professionnels. Les calotypistes français, ou ayant pratiqué en France, sont à peine quelques centaines : on peut citer parmi eux Gustave Le Gray, Henri Le Secq, Hippolyte Bayard, Maxime Du Camp, Charles Marville, Eugène Delacroix, Louis Adolphe Humbert de Molard, Victor Regnault, Auguste Bartholdi, Benjamin et Édouard Delessert, le vicomte Vigier, etc. Richement illustrée, cette monographie de référence, publiée à l'occasion de l'exposition « Primitifs de la photographie. Le calotype en France 1843-1860 », rassemble quelque 180 oeuvres issues des collections de la Bibliothèque nationale de France, de la Société française de photographie, du musée d'Orsay, du musée des Arts décoratifs, de la bibliothèque de l'Institut de France... et propose, à côté d'essais dus aux meilleurs spécialistes, qui situent l'importance du calotype dans l'histoire du médium photographique, le dictionnaire de plus de 350 photographes ayant pratiqué le calotype en France.

Fiche Technique

Paru le : 14/10/2010

Thématique : Histoire de la photographie

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Gallimard Bibliothèque nationale de France

Collection(s) : Livres d'art

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-07-013079-7

EAN13 : 9782070130795

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : 313

Hauteur : 25 cm / Largeur : 30 cm

Épaisseur : 3,5 cm

Poids : 1810 g