Chargement...
Chargement...

La couleur

Auteur : Guy Taieb

Paru le : 01/04/2006
Éditeur(s) : Aedis
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Petit guide, n° 176
Contributeur(s) : Photographe : Raymond Vetter

3,10 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Le point sur les sources de lumière colorée (synthèse additive), la matière colorée (synthèse soustractive), l'oeil et la perception des couleurs. Propose quelques exemples d'applications pratiques comme la quadrichromie, ou la photographie du règne animal. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

La quadrichromie Comment est imprimé le Petit Guide ? L'impression des couleurs utilise le principe de composition des couleurs à la base de la synthèse « soustractive » : le mélange en proportions égales de cyan (C), de magenta (M), et de jaune (J) fait apparaître une couleur noire (N), mais pas très soutenue. L'addition de noir permet de renforcer cette « couleur », et aussi de faire apparaître des nuances de gris. Si on varie les propositions des trois couleurs CMJ, on peut reproduire un ensemble de couleurs auxquelles l'oeil est sensible et qu'il peut distinguer, et c'est cette technique dite « quadrichromie » qui est utilisée dans l'impression des textes ou des images colorées. Il faut noter d'une part que ce procédé ne peut reproduire toutes les couleurs, et d'autre part qu'il ne permet pas la production de blanc (le blanc existe pourtant : c'est le blanc du papier qui est utilisé). D'autres procédés, plus simples (trichromie) ou plus compliqués (hexachromie) sont aussi employés. L'association de « pixels » sensibles aux trois couleurs fondamentales permet aux écrans de télévision de reproduire des images en couleurs suivant le même principe. ¤ Pour pouvoir reproduire une image on doit la séparer en quatre couleurs, c'est le travail du photograveur. ¤ Chaque film représentant une couleur primaire est tramé par une combinaison de points plus ou moins gros. Pour éviter que les points se superposent et forment un damier disgracieux (le moirage), les trames sont orientées selon un angle précis. ¤ L'imprimeur reporte par insolation ces films sur des plaques sensibles (une par couleur). ¤ L'encre n'adhère que sur les endroits insolés. Lors de l'impression, une image monochromatique se forme et est reproduite sur un cylindre de caoutchouc (le blanchet) qui imprime le papier. Cette opération est répétée pour les quatre couleurs. C'est le procédé d'impression offset.

Fiche Technique

Paru le : 01/04/2006

Thématique : Optique - Onde

Auteur(s) : Auteur : Guy Taieb

Éditeur(s) : Aedis

Collection(s) : Petit guide, n° 176

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84259-275-1

EAN13 : 9782842592752

Format : Non précisé.

Reliure : Non précisé.

Pages : Non précisé.

Hauteur : 22 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 50 g