Chargement...
Chargement...

Odontologie médico-légale et Seconde Guerre mondiale

Auteur : Mélanie Decobert

Paru le : 29/10/2016
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Xavier Riaud

19,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
13,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

L'odontologie légale a démontré son apport au processus d'identification des individus pendant la période de la Seconde Guerre mondiale. Des cas d'identifications de dignitaires nazis et de victimes civiles et militaires ont fait intervenir des techniques odontologiques, allant de la comparaison de données dentaires à l'analyse génétique de l'ADN pulpaire. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Odontologie médico-légale et seconde guerre mondiale Environ 60 millions de personnes sont mortes pendant la Seconde Guerre mondiale. Nombreuses sont celles qui ont disparu dans les camps de concentration ou dans des charniers disséminés partout en Europe suite à des exécutions de masse. La majorité des corps n'a pas pu être identifiée, laissant des familles dans l'impossibilité de faire le moindre deuil. Pire même. Les banques suisses refusent l'accès aux comptes des victimes des camps de concentration aux familles qui le réclament au motif qu'il faut pour cela un certificat attestant du décès du détenteur du compte, chose bien évidemment ubuesque. Mélanie Decobert, jeune dentiste passionnée par l'histoire de sa profession, s'est attachée à démontrer que les techniques utilisées en odontologie médico-légale pouvaient apporter une aide considérable à cette fin, dans la connaissance de cette période et dans la résolution des problèmes consécutifs à toute disparition. De fait, avec celles-ci, les études comparatives dans le cadre d'une identification, entre les éléments ante-mortem et ceux post-mortem, aboutissent parfois à des résultats surprenants. C'est ainsi qu'il a été certifié que Hitler et Eva Braun étaient bien décédés. Tout comme de nombreux corps trouvés dans des charniers d'Europe de l'Est qui ont pu être reconnus. Enfin, à l'aide d'archives historiques remarquables et surtout des comptes rendus des enquêtes actuellement en cours, notre auteur est parvenue également à attester du bon usage des analyses de l'ADN dans l'identification de restes humains appartenant à des populations civiles ou militaires.

Fiche Technique

Paru le : 29/10/2016

Thématique : Droit Pénal

Auteur(s) : Auteur : Mélanie Decobert

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Médecine à travers les siècles

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-343-10134-5

EAN13 : 9782343101347

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 179

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 220 g