Chargement...
Chargement...

François Mitterrand : le dernier des Capétiens

Auteur : Guy Gauthier

Paru le : 22/09/2005
Éditeur(s) : France-Empire
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

20,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Montre en quoi le comportement de François Mitterrand, quoique élu par le peuple de gauche, s'est apparenté à celui d'un monarque. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

En octobre 1966, le général De Gaulle déclarait au comte de Paris : «On peut, peut-être, faire une autre monarchie. Une monarchie sans le nom. C'est la chance à courir.» François Mitterrand, dont les liens avec le «Prince Rouge» remontaient à 1939, semble avoir fait sienne cette idée et, bien qu'il n'envisageât pas un seul instant la remise en cause des institutions républicaines, c'est sans doute le terme de «monarchie sans le nom» qui décrit le mieux la période de ses deux septennats. Monarchie sans le nom, mais monarchie tout de même, et bien au-delà de ce qu'envisageait le comte de Paris qui, lors de la seconde cohabitation, reprochait amicalement au président de ne pas se comporter «comme un roi constitutionnel, à savoir être absolument neutre». Que ce régime ait été instauré par un homme faisant corps avec l'histoire millénaire de la Nation n'a rien pour surprendre puisque cet homme-là était convaincu d'incarner la permanence de l'Etat à travers les siècles et que son amour charnel pour le pays expliquait son indulgence pour une monarchie capable de bâtir cette merveille d'équilibre et de beauté qui s'appelle la France. Mais comment expliquer que le «chef du peuple de gauche» ait adopté avec une telle aisance le comportement d'un roi de la troisième race ? Le mystère, ici, reste entier. Mitterrand le Mystique a-t-il acquis la conviction, au cours de ses visites à l'abbaye de Saint-Denis, que le Roi, en effet, ne meurt pas en France ? Ou lui a-t-on révélé, dans la pénombre des tombeaux, que l'histoire de France s'achevait et qu'il serait le dernier de la lignée ? Questions sans réponse mais qui interpellent les derniers patriotes. Derniers patriotes communiant dans la mémoire d'un président de la République qu'un prince de France, abdiquant la primauté de sa race en faveur du plus aristocratique des représentants du peuple, considérait comme le «dernier des Capétiens».

Fiche Technique

Paru le : 22/09/2005

Thématique : Histoire des partis politiques Biographies - Politique

Auteur(s) : Auteur : Guy Gauthier

Éditeur(s) : France-Empire

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7048-1008-7

EAN13 : 9782704810086

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 410

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 3 cm

Poids : 538 g