Chargement...
Chargement...

Mentir à perdre haleine : toute la vérité sur les incroyables mensonges et le fabuleux destin de James Hogue, l'imposteur de l'Ivy League

Auteur : David Samuels

Paru le : 21/05/2015
Éditeur(s) : Ed. du sous-sol
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Feuilleton non-fiction
Contributeur(s) : Traducteur : Louis Armengaud Wurmser

19,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Homme complexe, coureur de fond surdoué, James Hogue passa sa vie à se créer des identités différentes, qui lui ont, entre autres, permis de fréquenter plusieurs universités prestigieuses. Portrait esquissé à partir des témoignages de personnes ayant été dupées par ses mensonges et réflexion sur les raisons de cette fuite en avant perpétuelle. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

"Il existait autant d'histoires à son sujet que de personnes pour les raconter. Cela tenait au fait qu'il préférait laisser parler les autres à sa place. Ses proches eux-mêmes peinaient à discerner le vrai du faux ; leur imagination prenait parfois le dessus, au point que les détails les plus élémentaires de sa biographie feraient toujours débat de longues années après son départ de la ville. Il était originaire du Wyoming, ou bien du Kansas. Il avait fait ses études à l'Université du Texas, ou du Wyoming, ou de Stanford, ou de Princeton, et obtenu un master en génie biomédical, ou en chimie, ou en ingénierie mécanique, ou en géologie. Ce n'étaient là que des rumeurs, mais toutes comportaient un fond de vérité, dessinant les contours d'une vie qui susciterait la perplexité générale à Telluride. Chacun se demanderait comment et pourquoi on avait pu les berner de la sorte." James Hogue est un personnage caméléon. Ce coureur de fond s'est inventé au fur et à mesure de son existence de multiples identités. David Samuels nous livre un portrait éclaté qui rend hommage à la complexité du personnage, notamment par le témoignage de victimes flouées ou trompées par ce menteur hors du commun. En s'immergeant dans son histoire trouble et touchante, l'auteur finit lui-même par s'interroger sur la mince frontière qui le sépare de Hogue : et si nous étions tous potentiellement des menteurs, qui n'oseraient simplement pas sauter le pas ? Éditeur du magazine Harper's, David Samuels contribue également au New Yorker et à The Atlantic. Ses reportages le placent parmi les figures incontournables du journalisme littéraire américain. "Samuels représente l'excellence du journalisme narratif." The New York Times Book Review

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Le Noël des Sciences Humaines

C'est Noël, et comme chaque année, voici une sélection des ouvrages qui ont marqué l'année et retenu notre attention.

Dossiers

Narrative non-fiction : écrire entre fictions et réalités

Dans la plus grande tradition américaine entre journalisme et littérature, le genre appelé outre -atlantique « narrative non-fiction » est un des fondements de la littérature nord-américaine du XXème siècle.

Dossiers

La session de rattrapage des Sciences Humaines

Profitez de l'été pour découvrir nos coups de cœur en Sciences Humaines

Dossiers

Lectures d'été : Des sciences humaines

De coups de cœurs en livres incontournables, les libraires du rayon ont sélectionné pour vous les livres qu'il faut absoooolument mettre au programme de vos vacances !

Articles blog Littérature-Sc.Humaines

Fiche Technique

Paru le : 21/05/2015

Thématique : Histoires criminelles Récits de vie

Auteur(s) : Auteur : David Samuels

Éditeur(s) : Ed. du sous-sol

Collection(s) : Feuilleton non-fiction

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-36468-056-5

EAN13 : 9782364680562

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 186

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 268 g