Chargement...
Chargement...

La violence du droit : regards croisés sur Walter Benjamin


65,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Série de contributions consacrées à la conception du droit formulée par W. Benjamin dans l'ouvrage intitulé "Critique de la violence", publié en 1921. Le philosophe y défend une position critique qui qualifie le droit comme fondé sur une violence intrinsèque, à l'opposé de la conception selon laquelle cette institution sociale favoriserait la coordination et la coopération entre les personnes. ©Electre 2021

La violence du droit Regards croisés sur Walter Benjamin Cet ouvrage collectif, dirigé par Philippe Coppens et Matthieu de Nanteuil, est consacré à l'analyse des rapports entre le droit et la violence. Son point de départ est le texte de Walter Benjamin « Zur Kritik Der Gewalt Und Andere Aufsatze », paru en Allemagne en 1921. Sa traduction française est « Critique de la Violence ». Le mot allemand « Gewalt » a un double sens qui permet de comprendre de manière assez intuitive le projet de Benjamin. Car il signifie le « pouvoir », l'« autorité », mais également la « violence ». Et la « Kritik der Gewalt » est effectivement une critique de la violence du droit. Les juristes croient volontiers que le droit possède la capacité de transformer l'usage de la force en exercice légitime de l'autorité. L'action du droit est généralement pensée comme une recherche continue du bien commun, dont l'une des expressions serait l'Etat de droit. Au fond, le droit serait le passage nécessaire vers la paix. Or ce n'est pas du tout la conception défendue par Benjamin. Il nous rappelle au contraire que si le droit est toujours né du conflit, il ne pourra jamais le dépasser. Qu'il l'entretient même plutôt qu'il ne l'apaise. Qu'il le fasse sans cesse renaître dans sa volonté de domination par les normes. Loin de contribuer à la construction de la paix, le droit ne pourrait que voiler la violence qui le constitue. La violence serait donc, en réalité, son mode d'existence propre. Mais est-il possible de régler les affaires humaines en sortant du droit ? Et si oui, comment ?

Fiche Technique

Paru le : 07/04/2021

Thématique : Philosophie du droit

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Bruylant

Collection(s) : Penser le droit, n° 29

Contributeur(s) : Directeur de publication : Philippe Coppens - Directeur de publication : Matthieu de Nanteuil-Miribel

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-8027-6872-7

EAN13 : 9782802768722

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 169

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,0 cm

Poids : 290 g