Chargement...
Chargement...

Le portrait du diable

Auteur : Daniel Arasse


Un coup de coeur de Jérémy Gadras

Une nouvelle version : en poche et illustrée !

Monstre polymorphe, créature aux symboles inépuisables, parfois grossier, dément, foutraque, écorcheur ou trônant sur un monde macabre, le Diable disparaît pourtant progressivement de ce registre de représentation pour prendre les traits d'un visage humain. Une métamorphose peu anodine et lourde de sens ; signe d’une sécularisation du Démon et du Mal ; avant de totalement s’effacer. Cette étrange évolution, ce glissement du représentable à l’irreprésentable, Daniel Arasse en relate l’histoire et les enjeux dans un court essai non moins érudit et savant. Comme nous l'indique l'historien de l'art Thomas Golsenne dans la préface de ce petit opuscule, cet objet d'étude, fruit d'une conférence prononcée en 1989, devait faire la matière d'un livre plus exhaustif  sans la disparition prématurée de son auteur en 2003.
Analysant l'iconographie médiévale liée à la figure du diable – à savoir l'incarnation du Mal, fait monstre ou créature inhumaine tentatrice – Daniel Arasse montre les enjeux idéologiques, religieux et esthétiques que sous-tend un tel changement de figuration lorsqu'à partir du XVe siècle on admet que le diable puisse prendre possession de l'homme, ou que l'homme, lui-même devenu indépendant, puisse cacher un mal préjudiciable et contre nature. Pour son analyse, Daniel Arasse se base sur le passage au XIVe siècle d'un art de la memoria à un art de l'historia : "il ne s'agit plus de faire croire, par la mémoire, à ce qu'il faut croire mais de faire croire, par la persuasion et la vraisemblance de l'image, à la réalité de l'historia représentée."

9,50 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Pour punir un cardinal qui n'avait pas apprécié son Jugement dernier, Michel-Ange fit son portrait en Lucifer. Cette anecdote est signalée par l'historien de l'art comme révélatrice d'une évolution culturelle majeure, à savoir la disparition de la figure du diable dans la peinture. Il montre la singularité de la culture humaniste, qui réintègre les catégories diaboliques à l'intérieur de l'humain. ©Electre 2021

Contenus Mollat en relation

Sélections de livres

Chargement...

Sélections de livres

Chargement...

Dossiers

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 22/04/2021

Thématique : Histoire de la peinture

Auteur(s) : Auteur : Daniel Arasse

Éditeur(s) : Ed. Arkhê

Collection(s) : Poche

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-918682-81-0

EAN13 : 9782918682813

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 160

Hauteur : 18 cm / Largeur : 10 cm

Épaisseur : 1,0 cm

Poids : 136 g