Chargement...
Chargement...

Ce gros mot de communisme


17,90 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Le sociologue pose la question du réinvestissement sémantique du mot communisme à une époque où les nouveaux activistes se mobilisent contre l'austérité, le racisme et le sexisme mais aussi pour le climat. Il dirige cet ouvrage collectif où quatorze voix de la pensée critique contribuent à cette réflexion.

Peut-on encore se dire « communiste » après le goulag ? La question anime et divise celles et ceux qui ne se résignent pas à l'ordre capitaliste et à son cortège d'injustices. La crise de 2008 a suscité un intérêt renouvelé pour la pensée de Karl Marx, a ravivé la lutte des classes et a redonné du crédit aux thèses anticapitalistes. La jeune génération militante, qui se mobilise contre l'austérité, contre le racisme, contre le sexisme et pour le climat, lutte pour une société qu'elle ne sait comment nommer. Est-ce ici un désir de communisme qui refait surface ? Peut-on revivifier l'idéal communiste en passant outre les régimes qui l'ont incarné (ou ont prétendu l'incarner) au siècle passé ?

Manuel Cervera-Marzal a posé ces questions à quatorze figures majeures de la pensée critique contemporaine.

Cet ouvrage polyphonique est un espace de débat accueillant des intellectuels aux sensibilités multiples. Leurs avis divergent, parfois fortement, face à cette interrogation : « est-il possible et souhaitable de réinvestir le signifiant « communiste » et de le doter d'un contenu positif, désirable, mobilisateur ? ».

Fiche Technique

Paru le : 03/11/2021

Thématique : Sciences politiques

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Textuel

Collection(s) : Petite encyclopédie critique

Contributeur(s) : Directeur de publication : Cervera-Marzal

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 978-2-84597-874-4

EAN13 : 9782845978744

Reliure : Broché

Pages : 239

Hauteur: 20.0 cm / Largeur 13.0 cm


Épaisseur: 1.9 cm

Poids: 218 g