Chargement...
Chargement...

LQI : notre langue quotidienne informatisée

Auteur : Yann Diener

Un coup de coeur de Anthony G.

En contaminant notre langage quotidien, le langage machine fait-il de nous des machines ? En nous connectant toujours plus aux ordinateurs, devenons-nous déconnectés de la réalité ?
Ces questions, le psychiatre Yann Diener se les pose tout du long d’un journal de bord qu’il compose de pensées, d'observations, d’humeurs et d’humour.

S’inscrivant dans la lignée de Victor Klemperer qui avait fort bien analysé les liens entre langage et pensée nazie, l’auteur interroge le rôle du vocabulaire quotidien issu de l’informatique dans notre structure de pensée contemporaine. À l'évidence, le langage machine sert la rationalisation du monde. Le rapport à la parole tend à devenir purement fonctionnel. Celle-ci sert non plus à parler mais à communiquer des informations. Dans les débats télévisés ou discours politiques, les mots font dans la généralité et la statistique. Le discours en devient totalisant et calculant. In fine, en se calquant sur le langage informatique qui ne permet ni intonation, ni énonciation, ni nuance, le langage courant s’aplatit, se diminue ; il formate nos pratiques et limite nos choix.

L’hypothèse du psychiatre est la suivante : cette contamination du langage quotidien par le langage machine, plutôt que subie, n'est-elle pas inconsciemment souhaitée et choisie ? Étymologiquement, l'ordinateur est celui qui ordonne. Ainsi la rationalité scientifique du monde fait figure de grand récit contemporain. Et il est parfaitement logique que celui-ci s'écrive en langage informatique.

À travers ce journal de bord passionnant rythmé de notes d'humour, c'est à ces réflexions (et d'autres) que nous invite avec brio Yann Diener.
13,50 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Relevant dans le langage courant des mots et des expressions issus du jargon informatique, le psychanalyste tente de mesurer les conséquences individuelles et collectives de ce glissement de la parole vers le langage machine, fondé sur un codage binaire. ©Electre 2022

« J'ai tenu ce journal au début des années 2020, quand on pouvait encore faire la différence entre la parole et la communication. Mais déjà, dans beaucoup de situations, on n'y voyait plus très clair. »

Psychanalyste de métier, Yann Diener relève dans le langage courant des mots et des expressions venus du jargon informatique : « Pendant toute mon enfance j'ai fait l'interface entre mes parents » ; « Je suis déconnecté de ma famille » : ces termes n'étaient utilisés que par des informaticiens il y a seulement quelques années. L'auteur tente de mesurer les conséquences individuelles et collectives de ce glissement de la parole vers le langage machine, lequel est fondé sur un codage binaire. Digicodes, codes de messageries, mots de passe, cryptogrammes, QR codes : nous passons beaucoup de temps à « saisir » des codes, et à en parler. Et quand nous utilisons nos ordinateurs et nos téléphones, nous ne remarquons plus que nous faisons « tourner » des lignes de code.

Dans LTI, Victor Klemperer montrait comment la mécanisation de la langue allemande avait permis de mécaniser la pensée et les actes ; l'enquête de Yann Diener montre avec précision comme l'informatisation du langage rend notre pensée toujours plus binaire.

Contenus Mollat en relation

Sélections de livres

Chargement...

Sélections de livres

Chargement...

Sélections de livres

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 04/02/2022

Thématique : Linguistique

Auteur(s) : Auteur : Yann Diener

Éditeur(s) : Belles lettres

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 978-2-251-45278-4

EAN13 : 9782251452784

Reliure : Broché

Pages : 103

Hauteur: 19.0 cm / Largeur 12.0 cm


Épaisseur: 1.0 cm

Poids: 114 g