Chargement...
Chargement...

Paimboeuf : un avant-port de Nantes

Auteur : Pays de la Loire. Service régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel


22,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Histoire de la transformation et de l'évolution de cette ancienne île, devenue, au XVIe siècle, l'avant-port de Nantes. Les différentes phases d'aménagement de la ville sont présentées, la typologie des constructions et les projets portuaires pour améliorer la navigation dans cette zone. On montre également comment Paimboeuf fut abandonnée au XIXe siècle au profit de Saint-Nazaire. ©Electre 2021

Paimboeuf située sur la rive sud de l'estuaire de la Loire, à quelques kilomètres de l'Océan, devient aux XVIIe et XVIIIe siècles une pièce maîtresse du complexe portuaire nantais. La profondeur du chenal empêche les navires à fort tirant d'eau de remonter le fleuve jusqu'à Nantes et n'autorise pas plus, une fois chargés, leur descente. Cette situation induit la création d'un avant-port au plus près de la mer pour le transbordement des cargaisons et l'entretien des navires : la rade et les rives de Paimboeuf offrent cette halte propice à l'ancrage et à l'échouage. L'étude d'inventaire a permis de suivre la transformation de cette ancienne île, naguère occupée par deux métairies et quelques hameaux, en une ville de transit capable d'accueillir 8 000 habitants à la veille de la Révolution, soit le dixième de la population de Nantes. Elle a permis également d'éclairer le processus d'aménagement du port soumis aux constantes variations du fleuve en s'intéressant plus particulièrement aux projets successifs destinés à améliorer la navigation. Le comblement progressif du chenal déplacera bientôt l'ancrage des navires de plus en plus loin vers l'aval au profit de Saint-Nazaire, choisie pour devenir le nouvel avant-port au milieu du XIXe siècle. L'activité industrielle, importante au XXe siècle, a cessé d'imprimer sa marque sur la ville. Ultime étape, jadis, du grand chemin Paris-Paimboeuf, avant l'engouement des touristes pour la mer, celle-ci est aujourd'hui devenue un passage obligé des promeneurs de la Loire, de la source à l'Océan. L'Inventaire recense, étudie et fait connaître le patrimoine culturel de la France. Les Cahiers du patrimoine accueillent les synthèses des recherches faites par les meilleurs spécialistes sur un thème, une aire géographique, un quartier, une ville, un monument ou un type d'objet. Les « Cahiers du Patrimoine » accueillent les synthèses des recherches faites par les meilleurs spécialistes sur un thème, une aire géographique, un quartier, une ville, un monument ou un type d'objet. De nombreuses illustrations souvent inédites, plans, relevés, reconstitutions, documents d'archives, viennent éclairer les textes qui s'adressent tant aux chercheurs qu'aux amateurs d'art et d'histoire désireux de mieux connaître le patrimoine de leur région ou un aspect thématique du patrimoine français. 25 mars 1969 Ce n'est pas seulement le goût qui, dans les inventaires, ajoute les statues romanes aux statues romaines, et les oeuvres gothiques aux oeuvres romanes avant de leur ajouter les têtes d'Entremont. Mais ce ne sont pas non plus les découvertes, car les oeuvres gothiques n'étaient point inconnues : elles n'étaient qu'invisibles. Les hommes qui recouvrirent le tympan d'Autun ne le voyaient pas, du moins en temps qu'oeuvre d'art. Pour que l'oeuvre soit inventoriée, il faut qu'elle soit devenue visible. Et elle n'échappe pas à la nuit par la lumière qui l'éclaire comme elle éclaire les roches, mais par les valeurs qui l'éclairent comme elles ont toujours éclairé les formes délivrées de la confusion universelle. Tout inventaire artistique est ordonné par des valeurs ; il n'est pas le résultat d'une énumération, mais un filtrage. Si bien que nous ne tentons plus un inventaire des formes conduit par la valeur connue : beauté, expression, etc. qui orientait la recherche ou la résurrection, mais, à quelques égards, le contraire : pour la première fois, la recherche, devenue son objet propre, fait de l'art une valeur à redécouvrir, l'objet d'une question fondamentale. Et c'est pourquoi nous espérons mener à bien ce qui ne put l'être pendant cent cinquante ans : l'inventaire des richesses artistiques de la France est devenu une aventure de l'esprit. André Malraux

Fiche Technique

Paru le : 03/11/2015

Thématique : Patrimoine rural et Architecture vernaculaire

Auteur(s) : Auteur : Pays de la Loire. Service régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel

Éditeur(s) : 303 Inventaire général du Patrimoine culturel

Collection(s) : Cahiers du patrimoine, n° 112

Contributeur(s) : Auteur du texte : Françoise Lelièvre - Photographe : Denis Pillet - Photographe : Pierre-Bernard Fourny - Photographe : François Lasa - Cartographe : Virginie Desvigne - Illustrateur : Virginie Desvigne - Préfacier : Jacques Auxiette

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 979-10-93572-13-0

EAN13 : 9791093572130

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 231

Hauteur : 27 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 0,8 cm

Poids : 500 g