Chargement...
Chargement...

A l'est des rêves : réponses even aux crises systémiques

Auteur : Nastassja Martin

Un coup de coeur de Isabelle P.

Nastassja Martin réalise un coup de maître avec son dernier ouvrage, A l’Est des rêves.

Ce livre se situe dans la continuité à la fois de son remarquable travail ethnographique publié sous le titre Les Âmes sauvages mais aussi de son superbe récit Croire aux fauves qui racontait la manière dont elle avait survécu à l’attaque d’un ours lors de l’un de ses voyages de terrain en Russie.

Poursuivant son travail auprès des Gwich’in en Alaska, société de chasseurs cueilleurs en proie aux convoitises suscitées par la richesse en ressources naturelles de leur territoire et directement confrontés à la crise climatique, l’anthropologue traverse le détroit de Beiring pour cette fois-ci se rendre au Kamtchatka russe. Là, elle y fait la rencontre d’un groupe d’Evens, population autrefois nomade, parti retourner vivre dans la forêt à la suite de l’effondrement de l’Union soviétique. 

Peut-on donc de nos jours retourner vivre dans la nature, en dehors d’un système capitaliste qui semble régir le monde? Peut-on s’affranchir de toute mondialisation, de la modernité et même du réchauffement climatique pour vivre autrement ? 

Le livre ne fait pas la promesse d’un éden retrouvé. Cette petite communauté d’Evens vit dans un monde moderne et se retrouve aussi dépendante des règles du jeu des états que des lois de la nature. En revanche, le folklore dont on les habille, ils le refusent car inutile et surtout inefficient. Le dernier chamane a disparu mais Daria, l’hôte de Nastassja Martin, tente de renouer le dialogue avec son environnement, de retrouver ce langage perdu qui leur permettait d’être en connexion avec la vie qui les entoure, quelle qu’elle soit. Recommencer à rêver pour vivre, s’adapter, se transformer. 

“Si nous avons à faire le deuil des formes connues jusqu’à présent, nous n’avons certainement pas à faire le deuil du monde”.

Nastassja Martin habite son livre avec une maîtrise et une sincérité qui vous emportent au-delà de toutes certitudes. 

21,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Les Even, peuple nomade d'éleveurs de rennes ont été sédentarisés dans des kolkhozes pendant l'époque soviétique. Depuis 1991, ces fermes collectives sont devenues des plateformes touristiques. Mais, en 1989, une famille even repart en forêt pour recréer un mode de vie autonome basé sur la chasse, la pêche et la cueillette. L'anthropologue est partie à sa recherche. ©Electre 2022

À l'est des rêves

Réponses Even aux crises systémiques

Après avoir travaillé en Alaska avec le peuple Gwich'in, Nastassja Martin a franchi le détroit de Béring pour entamer une recherche comparative au Kamtchatka. Pendant l'époque soviétique, les Even, peuple nomade d'éleveurs de rennes, ont été sédentarisés dans des fermes collectives. Après la chute du régime, beaucoup ont continué d'être les bergers des rennes qui ne leur appartenaient plus, les troupeaux étant aux mains d'entreprises privées. Depuis l'ouverture de la région en 1991, les anciens kolkhozes du Kamtchatka se transforment en plateformes touristiques.

En 1989, juste avant la chute de l'Union soviétique, une famille even aurait décidé de repartir en forêt, recréer un mode de vie autonome fondé sur la chasse, la pêche et la cueillette. Était-ce une légende ? Comment un petit collectif violenté, spolié, asservi par les colons avant d'être oublié de la grande histoire s'est-il saisi de la crise systémique pour regagner son autonomie ? Comment a-t-il fait pour renouer les fils ténus du dialogue quotidien qui le liait aux animaux et éléments, sans le secours des chamanes éliminés par le processus colonial ? Quelles manières de vivre les Even d'Icha ont-ils réinventées, pour continuer d'exister dans un monde rapidement transformé sous les coups de boutoir de l'extractivisme et du changement climatique ?

Dans ce livre, où les rêves performatifs et les histoires mythiques répondent aux politiques d'assimilation comme au dérèglement des écosystèmes, l'autrice fait dialoguer histoire coloniale et cosmologies autochtones en restituant leurs puissances aux voix multiples qui confèrent au monde sa vitalité.

Contenus Mollat en relation

Sélections de livres

Chargement...

Sélections de livres

Chargement...

Sélections de livres

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 01/09/2022

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Auteur : Nastassja Martin

Éditeur(s) : les Empêcheurs de penser en rond

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 978-2-35925-124-1

EAN13 : 9782359251241

Reliure : Broché

Pages : 296

Hauteur: 21.0 cm / Largeur 14.0 cm


Épaisseur: 2.7 cm

Poids: 366 g