Chargement...
Chargement...

Itinéraires du cantus firmus. Volume 6, Le cantus firmus : exploitation à travers les siècles : actes du colloque des 2 et 3 avril 1997

Paru le : 09/09/2004
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Groupe de recherche sur le patrimoine musical (Paris) - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Edith Weber

15,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ce 6e volume confirme la pérennité du cantus firmus du XVe siècle à la musique d'orgue française contemporaine (XXe siècle) en passant par le répertoire baroque en Allemagne, puis les musiciens napolitains au XVIIIe siècle jusqu'aux compositeurs protestants allemands, français et suisses du XXe siècle. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Le Groupe de Recherche sur le Patrimome musical a pour objectifs de mieux faire connaître la musique de 1450 à 1750 environ, par des recherches d'archives, restitutions d'oeuvres, publications, auditions musicales, et un colloque annuel en Sorbonne. La série Itinéraires du Cantus firmus concerne les spéculations théoriques depuis le Moyen Âge, leurs répercussions sur les techniques compositionnelles et leurs applications, en Occident et en Orient jusqu'an XXe siècle. La pérennité du Cantus firmus déjà évoquée lors du Colloque précédent, se confirme avec le VIe : Exploitation à travers les siècles. Le thème si prolifique a été élargi à l'histoire de l'art et à la perspective géométrique dans la musique au XVe siècle. Une attention particulière est réservée au sujet du chant, à l'objet de la musique et aux fonctions de la parole ; à la mélodie Suzanne un jour ; au Motet et à la Messe Media Vita de Nicolas Gombert, au XVIe siècle ; et aux Lamentations de Jérémie de Niccolò Jommelli. Le Cantus firmus est présent dans les Chorals pour orgue de Heinrich Scheidemann, au XVIIe siècle ; dans l'Orgelbüchlein de Jean-Sébastien Bach, au XVIIIe siècle. Enfin. au XXe siècle, l'organiste Marie-Louise Girod, les compositeurs suisses Roger Vuataz, Bernard Reichel, Pierre Pidoux... ; en Allemagne, Max Reger, Paul Hindemith ; en France, Georges Migot, Arthur Honnegger, Olivier Messiaen, Maurice Duruflé, Roger Calmel... y ont largement recours. Le principe sera aussi repris, entre autres, par György Ligeti et Luciano Berio. Les mélomanes avertis, musicologues, interprètes, chefs, discophiles pourront ainsi suivre les diverses applications du Cantus firmus. Les hymnologues trouveront aussi une démarche originale et meuve qui se poursuivra avec le septième volume : Le Cantus firmus hymnologique, pédagogique et lexicologique. Le huitième : Le Cantus firmus : aspects multiples, le neuvième : Le Cantus firmus : aspects géographiques, qui sera suivi du dixiÈme : Universalité du Cantus firmus : autant de nouveaux aspects du Cantus firmus en perspective.

Fiche Technique

Paru le : 09/09/2004

Thématique : Chants sacrés et religieux

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Presses de l'Université Paris-Sorbonne

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Itinéraires du cantus firmus, n° 6

ISBN : 2-84050-330-1

EAN13 : 9782840503309

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 211

Hauteur : 30 cm / Largeur : 21 cm

Épaisseur : 1,3 cm

Poids : 650 g