Chargement...
Chargement...

Littérature et société au Cap-Vert

Auteur : Amet Kébé

Paru le : 06/03/2015
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Etienne Teixeira

36,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
28,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Les problématiques de la sécheresse et de l'émigration sont deux thématiques qui expliquent l'originalité et le caractère régionaliste de la littérature capverdienne dans le contexte colonial portugais. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

À travers les différents courants et mouvements littéraires (Claridade, 1935, Certeza, 1944 et Suplemento Cultural, 1958) qui se sont succédé dans la littérature des îles du Cap-Vert, les auteurs et poètes ont puisé leur inspiration dans les thèmes de la sécheresse et de la famine. En effet, confronté aux différents cycles de sécheresse et de famine qui ont jalonné son histoire sociale, ce peuple a trouvé sa survie dans l'exil et l'émigration. Ces thèmes omniprésents reflètent l'histoire d'un peuple, parfois ses tragédies. Ils deviennent symboles de ses souffrances et des épreuves traversées, mais également source d'évasion et d'espoir. Ainsi, sous la colonisation et l'influence de l'école réaliste brésilienne des auteurs du Nord-Est, les poètes et auteurs cap-verdiens des différents courants et mouvements littéraires, tels que Jorge Barbosa, Baltazar Lopes da Silva, Manuel Lopes ont traité la sécheresse et la famine sous différentes visions Le Brésil dans sa partie septentrionale présente les mêmes réalités socio-économiques. C'est pourquoi la source d'inspiration est venue, d'abord, de ce pays en 1935. Le Portugal devait servir aussi de source d'inspiration aux auteurs cap-verdiens, en 1944, avec l'école Néo-réaliste d'obédience marxiste, d'où l'engagement que revêt la littérature insulaire de cette période. Le Mouvement de Libération Nationale, surgi en 1958, sous la houlette du héros nationaliste Amilcar Cabral, devait, quant à lui, influencer profondément la génération du Suplemento Cultural. C'est pourquoi dans ses prises de position, ce mouvement littéraire prône un changement radical des conditions matérielles d'existence. L'ère nouvelle que ces différents poètes et auteurs entrevoient est la période de l'indépendance marquée par la disparition des fléaux de la sécheresse et de la famine. Le retour en abondance de l'eau symbolisera l'espoir et le progrès dans le bonheur retrouvé.

Fiche Technique

Paru le : 06/03/2015

Thématique : Auteurs - Critique littéraire

Auteur(s) : Auteur : Amet Kébé

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-343-02678-5

EAN13 : 9782343026787

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 348

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 549 g