Chargement...
Chargement...

Butor : la pensée-musique

Auteur : Florence Rigal

Paru le : 23/11/2004
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Critiques littéraires
Contributeur(s) : Non précisé.

24,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
18,00 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

L'auteure s'intéresse à la transversalité entre les arts, en particulier entre l'écriture et la musique dans l'oeuvre de Butor. Celui-ci utilise les capacités représentatives de la musique pour une écriture polyphonique. La correspondance entre musique et littérature se fait non plus par le biais de la métaphore mais par la structure. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

«Comme vous avez une belle voix !» Le militaire qui s'adresserait ainsi à son supérieur serait taxé de «fou». La mise en valeur du son constitue dès lors un danger pour l'ordre social. Mais Butor est là qui veille au grain, prêt à jeter son filet et enserrer l'insubordonnée dans les mailles de l'écriture. Aucune frontière ne résiste à celui qui «fait des trous dans les murs», frontière entre les genres, de la littérature à la musique, entre les époques, de Bach à Charlie Parker... L'écriture polyphonique mimant le mouvement des chutes du Niagara par exemple permet à Butor d'infiltrer le discours, révélant de nouveaux lieux de sens, qui viennent mettre en question la certitude monodique. Le poète guidé par le son s'engage, nous conduit ainsi «par les fissures de l'enceinte hérissée de tessons et d'antennes» à la découverte des «chambres d'aveux truqués». De 6 810 000 litres d'eau par seconde, d'Intervalle à Patience, Michel Butor utilise ainsi les «capacités représentatives» de la musique dans l'écrit. Plusieurs voix parlent en même temps et pourtant une seule s'affirme, celle de l'écrivain-compositeur. La correspondance musique-littérature se fait non plus par le biais de la métaphore mais par la structure, dans la «transmutation de modes de penser», selon le mot d'ordre de Boulez. La musique, celle qui ne sait pas parler et se situe en dehors de la ratio, apporte désormais au texte une plus-value de sens, faisant fi de l'absurde, la polyphonie parfois confine à la diatribe ! Butor comme les musiciens contemporains fait parler ainsi le monde dans la symbiose des bruits, des sons et des mots pour une signifiance exaltée.

Fiche Technique

Paru le : 23/11/2004

Thématique : Auteurs - Critique littéraire

Auteur(s) : Auteur : Florence Rigal

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Critiques littéraires

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-7499-7

EAN13 : 9782747574990

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 278

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 300 g