Chargement...
Chargement...

Paoustovski, l'homme du dégel

Auteur : Sophie Ollivier

Paru le : 15/12/2008
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Espaces littéraires
Contributeur(s) : Non précisé.

25,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
18,75 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Un regard et une lecture qui tentent d'aller au-delà des apparences et au-delà des préjugés, pour comprendre l'écrivain et l'homme. Journaliste pendant la guerre civile puis correspondant sur le front pendant la Seconde Guerre, Konstantin Gueorguievitch Paoustovski a enseigné à l'Institut littéraire Gorki entre 1948 et 1955. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Paoustovski, l'homme du dégel Alors qu'on s'interroge sur les bouleversements subis par la société russe, les mutations impliquées par le changement de système, la place de la Russie en Europe, le moment est venu de se tourner vers Konstantin Gueorguievitch Paoustovski (1892-1968). Cet écrivain a su, de façon subtile, remettre en question une idéologie qui a prôné, selon l'expression d'Hannah Arendt, « la destruction de l'identité individuelle », et ainsi sauvegarder la quintessence de son art. Aux laideurs et aux horreurs engendrées par un système axé sur la manipulation des corps et des âmes il a opposé la vision d'un univers harmonieux où le charme ensorcelant d'une nature humble et mélancolique demande à être découvert pas à pas. Je me souviens que le philosophe Michel Henry, aujourd'hui disparu, m'avait dit qu'il éprouvait une grande admiration pour Paoustovski parce que ce dernier avait peint le moment fugitif, la seconde où la feuille se détache de la branche et tombe à terre. « Comment y est-il parvenu ? », s'étonnait-il. De grandes lignes de force se dégagent de son oeuvre : la perception de la vie comme une suite de courts instants d'épiphanie, le culte de la beauté opposée à l'idéologie, le sentiment que l'homme est responsable devant le cosmos et l'histoire, la création définie comme « la collecte des merveilles » ou « des poussières d'or » enfouies dans la vie, la purification de la « sanie » qui peut la ternir, la foi dans le rôle éternel de l'art qui est de soigner les hommes et de les aider à vivre, de les mettre en garde contre les dangers de la déshumanisation.

Fiche Technique

Paru le : 15/12/2008

Thématique : Auteurs - Critique littéraire

Auteur(s) : Auteur : Sophie Ollivier

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Espaces littéraires

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-296-06982-7

EAN13 : 9782296069824

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 278

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 390 g