Chargement...
Chargement...

Correspondances : 1922-1936

Auteur : Marina Ivanovna Tsvetaeva

Auteur : Boris Leonidovitch Pasternak

Paru le : 27/10/2005
Éditeur(s) : Ed. des Syrtes
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Éveline Amoursky - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Luba Jurgenson - Traducteur : Éveline Amoursky - Traducteur : Luba Jurgenson

38,54 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Destinées à n'être publiées qu'après un délai de cinquante ans, selon la volonté de M. Tsvetaeva, ces lettres suivent un mouvement d'arc de cercle, débutant par une missive de B. Pasternak sur le ton de la bienséance, tendant ensuite vers la correspondance amoureuse jusqu'au milieu des années 1925, puis déclinant jusqu'à la rupture finale en 1936. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

La rencontre annoncée dans cette correspondance entre deux génies de la poésie russe du XXe siècle est un événement littéraire exceptionnel. Exceptionnelle, elle l'est doublement, cette relation épistolaire entre poète soviétique et poète de l'émigration, alors que, après une phase de liberté surveillée où les échanges étaient encore possibles, la culture russe se scinde irrémédiablement, et ceci pour toute la durée de l'expérience soviétique. Boris Pasternak et Marina Tsvetaeva s'étaient rencontrés à Moscou en 1918. Ce n'est qu'en 1922 qu'ils se sont véritablement découverts au travers de leurs écrits respectifs. Pendant quatorze années, ils ont entretenu une correspondance d'une densité et d'une intensité rares dans laquelle se tissent, étroitement mêlées, passion sentimentale et poésie, sur fond d'époque historique et d'histoire littéraire. Plus de trois quarts des lettres échangées entre ces deux êtres radicalement différents sont inédits. Dessinant une courbe en arc de cercle, la relation se noue, suit un mouvement ascendant jusqu'à atteindre un pic paroxystique, décroît, se dénoue et finit par se défaire définitivement. Il faut lire les lettres de Tsvetaeva et de Pasternak comme leur poésie, comme une oeuvre à part entière. Loin d'être en marge de leur destin littéraire, les lettres étaient, au coeur même de celui-ci, laboratoire de l'écriture - mais également laboratoire de la vie, car c'est au gré de ces lettres que se façonnent les événements majeurs de leur biographie. Les mots échangés sont dérobés à la vie, au quotidien, à la famille. La fille de Tsvetaeva, Ariadna Efron, avait décidé que ces lettres ne devaient être publiées qu'après cinquante ans, à condition que cette édition soit intégrale. Elle les confia aux Archives nationales de Moscou qui n'autoriseront leur parution qu'en l'an 2000.

Fiche Technique

Paru le : 27/10/2005

Thématique : Littérature Russe - Polonaise

Auteur(s) : Auteur : Marina Ivanovna Tsvetaeva Auteur : Boris Leonidovitch Pasternak

Éditeur(s) : Ed. des Syrtes

Collection(s) : Littérature étrangère

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84545-111-3

EAN13 : 9782845451117

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 679

Hauteur : 24 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 4,8 cm

Poids : 1005 g