Chargement...
Chargement...

Mélusine. n° 22, René Crevel ou L'esprit contre la raison : actes du colloque international, Bordeaux, 21 au 23 novembre 2000

Paru le : 06/06/2002
Éditeur(s) : l'Age d'homme
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Jean-Michel Devésa

25,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Etudie l'importance de la participation de R. Crevel (1900-1935) au surréalisme : l'auteur de "Mon corps et moi" et du "Clavecin de Diderot", longtemps considéré comme un irrégulier dans ce mouvement et un révolté, fut le premier à reconnaître la peinture de Salvador Dali et à accorder dans son oeuvre une vraie valeur à la psychanalyse. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

René Crevel (1900-1935) a traversé l'existence en révolté. Celui sans qui «il eût manqué une de ses plus belles volutes au surréalisme» apparaît souvent comme un irrégulier du mouvement fondé et animé par André Breton : ses romans et son amour affiché des garçons, ses amitiés et ses fréquentations, son appétit de vie et ses frasques ont en effet donné à penser que Crevel n'avait été surréaliste que par raccroc ou de loin. La lecture attentive de ses livres, celle de sa correspondance, l'étude de son parcours personnel, l'analyse de ses interventions et de ses engagements montrent au contraire une permanence : malgré la souffrance infligée par la maladie et les vicissitudes du temps, René Crevel n'a jamais cessé de poursuivre le même idéal d'amour, de poésie et de liberté. Sans dissiper la légende, une meilleure connaissance de sa production littéraire est désormais de nature à établir l'importance de sa participation au surréalisme : à l'origine de «la période des sommeils», René Crevel est aussi celui qui, le premier, a compris la peinture de Salvador Dali et l'intérêt de sa méthode paranoïa-critique ; il est en outre l'un des surréalistes qui a abordé la psychanalyse avec le plus de profondeur. L'auteur de Mon Corps et moi, La Mort difficile, Babylone, Etes-vous fou ? et du Clavecin de Diderot, pour ne citer que quelques-unes de ses œuvres majeures, n'était pas seulement un «être frémissant» (Philippe Soupault). Cet auteur attachant, qui «n'avait pas tous les défauts, [...] mais toutes les qualités, même la beauté» (Paul Eluard), est en route pour la reconnaissance. Il le mérite car ses éclats de voix n'ont pas fini de retentir dans le monde qui est le nôtre, ce monde en proie au vertige d'une information et d'une technologie tendant, sous couvert de rationalité et d'efficacité, à nier les prérogatives de l'Esprit. Jean-Michel Devesa

Fiche Technique

Paru le : 06/06/2002

Thématique : Auteurs - Critique littéraire

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : l'Age d'homme

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-8251-1688-2

EAN13 : 9782825116883

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 319

Hauteur : 23 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,6 cm

Poids : 472 g