Chargement...
Chargement...

Comique et parodie dans la légende arthurienne : actes de la 5e Rencontre arthurienne Normandie Maine, le 26 septembre 2015

Auteur : Mayenne) Rencontre arthurienne Normandie Maine (05 ; 2015 ; Lassay-les-Châteaux

Paru le : 01/06/2016
Éditeur(s) : Ed. du Cosmogone
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Organisateur d’un congrès : Cercle d'études nouvelles d'anthropologie-Les amis arthuriens de René Bansart

14,50 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Des contributions sur la place de l'humour dans les romans arthuriens, dont il est une des caractéristiques fondamentales. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Comique et parodie dans la légende Arthurienne « L'humour est sans aucun doute une des caractéristiques fondamentales des romans arthuriens. Le traitement comique des thèmes et des motifs conventionnels n 'est pas seulement l'apanage des oeuvres tardives, comme on l'a parfois dit, mais un élément essentiel du genre dès les premières étapes de son développement » (Kate Busby). - Si de plus, comme l'a avancé Philippe Ménard, l'humour des écrivains médiévaux se définit par leur capacité d'auto-dérision, il est alors bien présent dans l'écriture du premier roman arthurien, Kulwch et Olwen, comme le montre ici Jean-Claude Lozac'hmeur. - Quant à l'humour de Chrétien de Troyes, il est particulièrement à l'oeuvre dans la dernière partie de son Conte du Graal(aventures de Gauvain), où, note Robert Baudry, l'auteur se parodie lui-même à plusieurs reprises... Cependant, l'enjeu principal de « l'humour arthurien » (et plus généralement du comique sous toutes ses formes : gab, burlesque, pastiche) ne réside pas simplement dans une volonté avérée de distanciation ironique : Sylvain Ferrieu pointe exhaustivement les très nombreux cas de héros ridiculisés, d'aventures virant au grotesque où s'atteste la puissance corrosive d'un rire qui aura contribué à la dépréciation progressive des personnages et des valeurs qu' ils incarnaient. - Remplacés par quoi ? Probablement, comme le soutient Daniel Bordeaux à propos du prologue, cette fois, du Conte du Graal, par une leçon d'ordre initiatique, à la fois voilée et suggérée par les apparentes cocasseries qui jalonnent la trajectoire de Perceval. Enfin, scrutées en profondeur par Lauric Guillaud et Catherine Guillou, deux adaptations « humoristiques » modernes du corpus arthurien - le Yankee de Marc Twain et la série télévisée Kaamelott - exhibent l'arrière-plan lugubre de ce qui commence comme une joyeuse farce et s'assombrit jusqu'à la mise en scène d'une dépression suicidaire ou d'un carnage...prophétique. Tant il est vrai que « le sage », comme disait Bossuet, « ne rit qu'en tremblant ».

Fiche Technique

Paru le : 01/06/2016

Thématique : Essais sur littérature antique et Moyen-âge

Auteur(s) : Auteur : Mayenne) Rencontre arthurienne Normandie Maine (05 ; 2015 ; Lassay-les-Châteaux

Éditeur(s) : Ed. du Cosmogone

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-8103-0176-X

EAN13 : 9782810301768

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 143

Hauteur : 21 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 1 cm

Poids : 280 g