Chargement...
Chargement...

La sauvagerie dans la poésie grecque d'Homère à Eschyle

Auteur : Christine Mauduit

Paru le : 21/01/2006
Éditeur(s) : Belles lettres
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

45,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Etudie dans la poésie grecque de l'époque archaïque et son lexique, les distinctions opérées entre le sauvage et le civilisé. Analyse les critères moraux, sociaux et religieux de la sauvagerie et l'influence dans sa définition de la conception de la bestialité. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Lorsque les caprices de la mer et du vent font échouer son navire sur une nouvelle terre, Ulysse se demande, à propos de ses habitants : «Sont-ils des insolents, des hommes sauvages et sans justice, ou des gens hospitaliers, dont l'esprit craint les dieux ?» Cette question, qui rappelle que l'interrogation fondamentale de l'homme grec archaïque sur sa propre identité s'articule autour de l'opposition de la sauvagerie et de la civilisation, peut apparaître comme le point de départ de cette enquête, et le modèle de son cheminement. À l'instar du héros odysséen, on s'est efforcé de cerner dans ces pages, à partir de l'étude du lexique, les réalités que les poètes, d'Homère à Eschyle, ont désignées comme «sauvages», et les critères - moraux, sociaux, religieux - qui fondent, chez eux, la définition de la sauvagerie. Des guerriers-fauves de l'Iliade aux héros de l'Orestie, c'est le modèle de la sauvagerie animale qui s'impose, tout au long de ce corpus, comme support imaginaire de la notion, pour traduire et, le plus souvent, dénoncer la part de sauvagerie qui gîte irréductiblement au coeur de l'homme, menaçant les frontières souvent bien fragiles qui séparent bêtes, hommes et dieux.

Fiche Technique

Paru le : 21/01/2006

Thématique : Essais sur littérature antique et Moyen-âge

Auteur(s) : Auteur : Christine Mauduit

Éditeur(s) : Belles lettres

Collection(s) : Etudes anciennes, n° 130. Série grecque

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-251-32659-6

EAN13 : 9782251326597

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 427

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,2 cm

Poids : 686 g