Chargement...
Chargement...

Les six voyages de J.-B. Tavernier en Perse et aux Indes

Auteur : Jean-Baptiste Tavernier

Paru le : 15/12/2004
Éditeur(s) : G. Monfort
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

17,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Propose des extraits des récits de voyages au Moyen-Orient et en Inde que fit le marchand Jean-Baptiste Tavernier (1605-1689). Il raconte les conditions de vie des voyageurs dans ces régions, le mode de vie des populations rencontrées, ses visites à des cours princières, décrit les paysages, les villes, les richesses du pays, etc. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Son père, géographe et marchand de cartes géographiques, était natif d'Anvers. «Si la première éducation, écrit Tavernier, est comme une seconde naissance, je puis dire que je suis venu au monde avec le désir de voyager. Les entretiens que plusieurs savants avaient avec mon père sur les matières de géographie qu'il avait la réputation de bien entendre et que tout jeune que j'étais j'écoutais avec plaisir, m'inspirèrent de bonne heure le désir d'aller voir une partie des pays qui m'étaient représentés dans les cartes où je ne pouvais alors me lasser de jeter les yeux». Ses oncles étaient également graveurs géographes; l'un d'eux, Melchior, avait ouvert un magasin à Paris dans l'île de la Cité, sur le quai de l'Epy d'or. Dans son esprit se crée de vastes projets de voyages, qu'il réalise bientôt. «A l'âge de 22 ans, écrit-il, j'avais vu les plus belles régions de l'Europe, la France, l'Angleterre, les Pays-Bas, l'Allemagne, la Suisse, la Pologne, la Hongrie et l'Italie, et je parlais raisonnablement les langues qui y ont le plus de cours.» Entre 1632 et 1668, Tavernier ne fit pas moins de six voyages en Orient; par ordre: De Constantinople à Ispahan par Erévan et Tauris, De Marseille à Ispahan par Alexandrette et Alep, De Paris à Ispahan par Alep, la Mésopotamie et l'Assyrie, De Marseille à Ormuz par Alexandrette, Ninive, Babylone, Bagdad et Balsara, De Marseille à Ispahan par Smyrne et Tauris - voilà pour la Perse. Pour se rendre d'Ispahan aux Indes et gagner Dehly et Gehanabad, il fallait, du temps de Tavernier, ou bien s'embarquer à Ormuz pour Surate et se rendre à Agra, ou bien passer par Candahar. Il s'intéressa particulièrement aux pierres précieuses. A l'âge de 63 ans il revint à Paris; anobli par Louis XIV, il acheta la baronnie d'Aubonne en Suisse qui lui rappelait la ville d'Erévan et eut un hôtel à Paris, avec une suite nombreuse. Ses revenus, quoique considérables, ne purent pas lui suffire longtemps. Obligé de reprendre le commerce, il fit partir son neveu pour les Indes avec de la pacotille, dont la vente devait rétablir ses finances; trahi par ce jeune homme, qui la vendit pour son propre compte, poursuivi par ses créanciers, il dut vendre sa baronnie. Fut-il inquiété en sa qualité de protestant? Ce qui est certain, c'est qu'il quitta la France pour Berlin où l'Electeur de Brandebourg, Frédéric-Guillaume, lui demandait de créer une compagnie de commerce semblable à celles des Anglais ou des Hollandais, malgré ses 79 ans. Le projet n'aboutit pas, et Tavernier préféra repartir à ses risques et périls, sur le chemin de l'Orient plutôt que de vivre une vie étriquée de petit bourgeois; il décida de s'y rendre par la Moscovie qu'il ne connaissait pas, mais il mourut à Moscou au mois de février 1689, à l'âge de 83 ans.

Fiche Technique

Paru le : 15/12/2004

Thématique : Récits de voyage et exploration

Auteur(s) : Auteur : Jean-Baptiste Tavernier

Éditeur(s) : G. Monfort

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-85226-552-4

EAN13 : 9782852265523

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 130

Hauteur : 20 cm / Largeur : 13 cm

Épaisseur : 1 cm

Poids : 750 g