Chargement...
Chargement...

Avènement de l'aristotélisme en terre chrétienne : l'essence et la matière : entre Thomas d'Aquin et Guillaume d'Ockham

Auteur : Catherine König-Pralong

Paru le : 01/10/2005
Éditeur(s) : Vrin
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

37,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Etude de textes qui attestent de la diffusion des oeuvres d'Aristote dans le monde latin par l'intermédiaire de traductions et réflexions grecques et arabes, provoquant ainsi de nouveaux débats sur l'être et l'essence, la temporalité, les relations, la matière... ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Entre 1150 et 1280, l'Occident latin hérite de la totalité de l'oeuvre d'Aristote connue aujourd'hui. Cette transmission procède d'une vague de traductions sans précédent, du grec et de l'arabe. Le transfert de la philosophie antique au moyen âge latin est aussi accompagné, parfois précédé, d'interprétations arabes et de médiations néoplatoniciennes. Soudainement enrichis par ce vaste corpus et affrontés à des théories nouvelles et concurrentes, les Latins mettent en place des stratégies d'assimilation. Par l'étude des textes et de leurs contextes d'énonciation, ce livre restaure le témoignage de ces entreprises. Il privilégie deux problématiques. La première naît de lectures arabes de la Métaphysique d'Aristote: l'ontologie d'Avicenne pliait le naturalisme aristotélicien aux exigences d'un monothéisme créationniste et faisait place à une pensée de la contingence: à Paris, la réception de cette interprétation promue par la critique qu'en avait faite Averroès génère une succession de débats sur l'être et l'essence. Ces disputes sont fertiles d'élaborations transversales sur la temporalité et l'historicité du monde sur la possibilité des choses, et sur le statut des relations. Centrée sur la notion de matière, la seconde problématique restitue la matrice de difficultés théoriques que rencontraient les lecteurs latins des Libri naturales d'Aristote pour en mettre les principes au service de leur cosmogonie et de leur anthropologie. De Thomas d'Aquin à Guillaume d'Ockham, la délicate neutralisation de ces difficultés tourne parfois à la condamnation, mais provoque aussi la remise en question de présupposés scientifiques et méthodologiques jusque-là inconscients.

Fiche Technique

Paru le : 01/10/2005

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Catherine König-Pralong

Éditeur(s) : Vrin

Collection(s) : Etudes de philosophie médiévale, n° 87

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7116-1752-1

EAN13 : 9782711617524

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 294

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,8 cm

Poids : 700 g