Chargement...
Chargement...

Oeuvres philosophiques. Volume 3, Ecrits logiques

Auteur : Charles Sanders Peirce

Paru le : 28/04/2006
Éditeur(s) : Cerf
Collection(s) : Passages
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Claudine Tiercelin - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Pierre Thibaud - Traducteur : Claudine Tiercelin - Traducteur : Pierre Thibaud - Traducteur : Jean-Pierre Cometti

50,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ce troisième volume se consacre entièrement à la part strictement logique de la philosophie de Peirce. Il touche ainsi aux différents types de raisonnements tel le syllogisme aristotélicien. Il est aussi question des modalités de classification des arguments, des formes algébriques dans la logique telles celles du calcul de Boole et enfin des formes graphiques de la logique. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Écrits logiques Écrits logiques constitue le troisième volume de l'édition française des Oeuvres de Charles Sanders Peirce (1839-1914), philosophe, logicien, mathématicien, homme de science et métaphysicien américain, dont l'oeuvre monumentale est indispensable pour comprendre les principaux courants de la philosophie contemporaine, de la tradition dite « continentale » à la philosophie analytique. En suivant le plus souvent un ordre chronologique, ce troisième volume a pour objet de mettre en perspective les principales contributions peirciennes à l'histoire de la logique mathématique : lecteur des scolastiques et de Boole, Peirce renouvelle la théorie du syllogisme, met en évidence des formes irréductibles d'argument (induction et abduction) au sein d'une théorie de l'information véhiculée par les symboles. Il invente, dans la ligne de Boole et de Schroeder, et indépendamment de la tradition Frege-Peano-Russell, des concepts clés de la logique mathématique contemporaine, passant d'une logique des classes et des relations à une logique des propositions et des prédicats du premier ordre, esquissant une extension de la quantification aux variables prédicatives dans le cadre d'une logique de seconde intention (ou « de second ordre »). Il privilégie une logique non plus algébrique mais graphique (voire topologique) orientée vers l'expression de la modalité, mieux à même d'illustrer la décomposition analytique des étapes de l'inférence. Car à la différence des mathématiques, science dont l'objet est de tirer des conclusions nécessaires, la logique est la science de la manière dont on tire ces conclusions. Aussi ne se réduit-elle jamais pour Peirce à une simple théorie de la déduction : la logique concerne, outre la classification des raisonnements et la question du fondement de la validité des lois qu'elle découvre, tous les problèmes liés aux facultés ou aux « formes de pensée » ainsi que l'élaboration d'une liste des catégories. Tant il est vrai, comme le montrent ces textes et pour d'autres raisons philosophiques et métaphysiques qui apparaîtront dans le quatrième volume des Oeuvres, que « les concepts les plus communs et les plus indispensables ne sont que des objectivations de formes logiques ».

Fiche Technique

Paru le : 28/04/2006

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Charles Sanders Peirce

Éditeur(s) : Cerf

Collection(s) : Passages

Série(s) : Oeuvres philosophiques, n° 3

ISBN : 2-204-07946-4

EAN13 : 9782204079464

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 400

Hauteur : 24 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 3,1 cm

Poids : 625 g