Chargement...
Chargement...

Eau et reflets dans la philosophie de Platon

Auteur : Thierry Houlle

Paru le : 23/04/2015
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

31,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
24,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Dans le prolongement de "L'eau et la pensée grecque", cette étude examine les implications philosophiques, mythiques et métaphoriques de l'eau dans la pensée platonicienne : sa capacité à symboliser le temps, l'âme ou le discours, les interprétations des mythes grecs liés à la mer ainsi que les images entrelaçant cet élément à l'amour ou à l'instabilité. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Eau et reflets dans la philosophie de Platon Ce livre cherche à montrer comment l'eau, à la fois réalité et symbole, nourrit la pensée de Platon. Quelle est l'origine de cette thématique et quelles en sont les finalités ? À travers ces interrogations, il s'agit de mettre en lumière la fonction de cette matière particulière dont les aspects sont déclinés de manière originale dans l'ensemble de son oeuvre. En rassemblant la multiplicité des images de l'eau, l'auteur interroge la nature et la valeur des images en s'efforçant de montrer comment Platon, écrivain et poète, met en oeuvre avec inventivité métaphores, allégories et mythes. De quoi alimenter un questionnement sur le réel, auquel l'eau donne un fil directeur. On y voit aussi se défaire une certaine idée du platonisme. Critique à l'égard de la rhétorique et des arts, Platon vise dans le miroir les effets illusoires de l'image et de l'imitation, mais Socrate utilise lui-même les images et les reflets tout au long des dialogues, et on en découvre avec étonnement toutes les variations. La métaphore hydrique conditionne l'univers de la parole et de la science, reflète le mouvement de la pensée et ses dérives. Dans les images métaphysiques et morales, ce sont les flux, les fleuves et le monde marin qui reflètent la nature et la qualité des âmes ; mythes et allégories déplient les symboles de la corruption, de l'oubli et de l'incontinence, où se jouent une idée de la matière et la valeur de l'existence. Sur le plan ontologique, l'eau dénoue les figures de l'instable qui mettent en oeuvre la réfutation des « liquides » - théoriciens du flux - et l'intelligibilité du devenir. Enfin, dans l'ordre politique, la critique de la thalassocratie, les mythes (l'Atlantide, la mer de la dissemblance) et les images nautiques suivent les lignes fluctuantes de l'histoire athénienne, mais tracent aussi les contours de la Cité juste et le visage du vrai gouvernant. Dans le scintillement des eaux, à la croisée du sensible et de l'intelligible, se construit l'iconologie platonicienne. L'eau figurée, transfigurée dans le fil liquide de la poésie, forme les multiples reflets de ce qu'il faut vraiment voir pour se libérer du spectacle des ombres et penser le chemin d'une sagesse, qui ne renonce jamais au monde.

Fiche Technique

Paru le : 23/04/2015

Thématique : Auteurs - Critique littéraire

Auteur(s) : Auteur : Thierry Houlle

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Ouverture philosophique

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-343-04083-4

EAN13 : 9782343040837

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 286

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,1 cm

Poids : - g