Chargement...
Chargement...

La Préface de la Phénoménologie de l'esprit de Hegel : de la Préface de 1807 aux Recherches de 1809

Auteur : Ari Simhon

Paru le : 30/04/2003
Éditeur(s) : Ousia
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Ousia, n° 48
Contributeur(s) : Non précisé.

23,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Cette préface de 1807 renvoie non pas à une oeuvre précise, mais à l'ensemble du système hégélien. Elle est une mise au point exotérique sur le point de vue spéculatif hégélien en tant qu'il se démarque du schellingien et de l'abstraction qui caractérise ce dernier. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

La «Préface `de' ou `à' la Phénoménologie de l'esprit» se trouve ainsi bien mal nommée dans la mesure où elle ne constitue pas un envoi ou une introduction à cette oeuvre, mais bien à l'ensemble du système hégélien. La Préface de 1807 (date de sa publication) constitue alors avant tout une mise au point exotérique sur le point de vue spéculatif hégélien en tant qu'il se démarque du schellingien et de son abstraction. Si l'affaire (die Sache) de la philosophie, pour Hegel, est bien l'absolu, l'effectif, le vrai, la Préface de 1807 insiste tout particulièrement sur le fait que la philosophie envisage non pas seulement le vrai, mais "la vraie figure de la vérité" ou encore "le vrai dans la forme du vrai" tandis que le point de vue schellingien, et son intuition spéculative, envisage le vrai sous une forme non-vraie puisque seulement intuitive, appréhendant ainsi la médiation qu'est l'absolu sous une forme immédiate et donc "l'effectivité même sous une forme ineffective". Cette vraie forme du vrai qu'expose la philosophie accomplie qui accède, comme le veut Hegel, au statut de science, est celle du concept. Cependant, si toute une rhétorique hégélienne souligne, au sein de la Préface de 1807, cette dimension conceptuelle de la philosophie scientifique, le pénultième paragraphe de cette préface n'en suggère pas moins qu'il doit être fait droit au point de vue opposé, celui de l'intuition pourtant tant mis à mal par ce texte, à son exigence, et ainsi, qu'à l'instar du néo-platonisme, raison et sentiment, concept et intuition ou même concept et extase (Ekstase) ne doivent pas être disjoints mais au contraire réconciliés. Tel est le coup de tonnerre, en général insuffisamment souligné, que réserve ce texte majeur en son ultime moment - coup de tonnerre qui fait du hégélianisme un rationalisme mystique à la fois distinct d'un rationalisme "froid" et d'un mysticisme exalté et imaginatif critiqué sous le nom de Schwärmerei.

Fiche Technique

Paru le : 30/04/2003

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Ari Simhon

Éditeur(s) : Ousia

Collection(s) : Ousia, n° 48

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-87060-103-4

EAN13 : 9782870601037

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 344

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : 600 g