Chargement...
Chargement...

Le désir d'un bonheur inconnu : essai

Auteur : André Valland

Paru le : 10/06/2015
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

19,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
13,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

L'auteur identifie dans l'histoire deux approches du bonheur. Une première se fonde sur son caractère illusoire ou accessoire. Une seconde, dans le sillage de laquelle est inscrit l'essai, vise à concevoir la recherche du bonheur comme indissociable de la confrontation avec l'existence. Les implications de cette confrontation, dans la vie sociale, intime ou dans l'art, sont étudiées. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Tous les philosophes reconnaissent que tous les hommes aspirent au bonheur mais ils se divisent en deux groupes. Les premiers affirment le caractère illusoire ou accessoire du bonheur au regard de fins supérieures. Pour Pascal, l'homme est impuissant à atteindre le bonheur ; sa quête est la marque et la trace d'un vide que seul Dieu peut remplir. Selon Kant, le bonheur est un concept indéterminé et purement empirique, idéal de l'imagination ; s'il en fait son but, l'individu ne répond pas à l'impératif moral qui est de prendre pour fin le bonheur d'autrui. Kant reconnaît qu'exiger de chacun le sacrifice de son propre bonheur est une maxime contradictoire. Il professe aussi que seule la vertu rend digne du bonheur, mais doit admettre que dans le monde il n'y a pas de lien nécessaire entre la moralité et le bonheur. Pour échapper à ces apories, la raison pratique doit postuler l'immortalité de l'âme et l'existence de Dieu. Les seconds récusent cette hypothèque religieuse et prônent l'acceptation de la vie et la confiance en la raison comme guide dans la conduite de l'existence et la recherche du bonheur. Ils invitent à aimer la vie telle qu'elle nous est donnée et à jouir de son être comme Montaigne le recommande au chapitre XIII du Livre III des Essais. L'indispensable corrélat est de recourir à « la raison vigilante qui recherche avec soin les motifs de ce qu'il faut choisir et de ce qu'il faut éviter et rejette les vaines opinions à cause desquelles le plus grand trouble s'empare des âmes » (Épicure, Lettre à Ménécée). Cet essai s'inscrit dans cette filiation et vise à esquisser une démarche possible. Tout bonheur ne peut être cherché qu'à travers la confrontation avec l'existence. Elle comporte de nombreuses épreuves : consentir aux limites qui enserrent notre condition, dépasser les figures obligées qui se répètent dans nos parcours, assumer les difficultés des relations avec autrui, écarter les illusions dont la dissipation est amère. À l'issue de ce cheminement, il incombe à chacun d'inventer ses propres règles, de tracer son itinéraire afin de saisir les promesses de la vie et de l'art.

Fiche Technique

Paru le : 10/06/2015

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : André Valland

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Rue des Écoles. Essais

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-343-06415-6

EAN13 : 9782343064154

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 189

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,4 cm

Poids : 240 g