Chargement...
Chargement...

Création artistique et figuration délirante

Auteur : Gilles Seban

Paru le : 01/03/2002
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Psycho-logiques
Contributeur(s) : Préfacier : Michel Gourévitch

22,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
16,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Présente l'évolution des rapports existant entre l'art et la psychose. Etablit un parallèle entre l'oeuvre de l'artiste et la production d'un individu dans un état psychotique délirant, selon un point de vue essentiellement psychodynamique, retraçant ainsi le parcours de la création graphique et picturale depuis la créativité jusqu'à l'objet créé. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Cet ouvrage vise à ré-interroger les rapports existant entre l'art et la psychose indépendamment de considérations esthétiques et selon un point de vue essentiellement psychanalytique. Dans cette perspective, il retrace le parcours de la création appliqué au domaine de l'art graphique et pictural et tente de comparer les modalités d'exécution de l'oeuvre de l'artiste avec celles de la figuration délirante du sujet psychotique. Il en ressort que l'expérience créatrice de l'artiste est périlleuse, le faisant traverser un état proche de la dissociation schizophrénique. Celle du sujet psychotique délirant se distingue de la précédente tant par sa trajectoire qui n'est ni consciente, ni intentionnelle, que par la relation à sa production qui est maintenue fusionnelle. Il n'en demeure pas moins que l'une et l'autre aboutissent à la matérialisation de la représentation en un objet réparateur. Pour l'artiste, l'oeuvre revêt une dimension éminemment sociale. Elle offre à son auteur l'occasion d'occuper une place dans la cité. Pour le sujet psychotique, la figuration délirante procède d'un élan expressif de nature fondamentalement «vitale». Elle tient lieu de «prothèse identitaire» dans son appareil psychique. Il a été réalisé une étude clinique portant sur trois observations de patients ayant produit des dessins ou des peintures au décours d'un épisode psychotique aigu. Celle-ci a conduit à l'hypothèse selon laquelle la figuration délirante serait accomplie au moment du deuil du délire. Pour chacun des trois cas, la même séquence évolutive a été mise en évidence : délire, dépression, production, adaptation. La pratique art-thérapique d'expression psychothérapique propose au sujet psychotique un dispositif spatio-temporel dans lequel une communication médiatisée par l'expression graphique ou picturale va avoir lieu avec un soignant. Dans le cadre d'un atelier de créativité, exposer à un public la figuration délirante d'un sujet psychotique fait courir le risque d'une aggravation de son état psychique. Mais élevée au rang d'objet d'art, elle confère à son auteur un statut social et la reconnaissance du plus grand nombre. Ce texte constitue le travail revisité de la thèse de Doctorat en Médecine de son auteur. Celui-ci est aujourd'hui psychiatre et psychanalyste.

Fiche Technique

Paru le : 01/03/2002

Thématique : Textes de psychanalyse

Auteur(s) : Auteur : Gilles Seban

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Psycho-logiques

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-1955-4

EAN13 : 9782747519557

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 240

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 324 g