Chargement...
Chargement...

Psychogenèse et organogenèse en psychopathologie : une hypothèse psychanalytique

Auteur : Yorgos Dimitriadis

Paru le : 01/03/2013
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

32,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
24,00 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Le travail renoue le dialogue entre psychiatrie et psychanalyse en proposant à la psychanalyse d'interroger les apports des neurosciences. Après avoir passé en revue la littérature psychiatrique sur les termes relatifs à la question de la psychogenèse et de l'organogenèse, l'étude aborde la neurophysiologie et la neuropathologie à partir du concept de participation psychosomatique du cerveau. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Psychogénèse et organogenénèse en psychopathologie Les affections psychosomatiques au sens classique sont extra-cérébrales. Néanmoins, il n'y a pas de raison pour que les circuits du cerveau ne puissent être affectés par un processus psychosomatique. C'est en fait l'identification tacite que nous faisons entre la « psyché » et le cerveau qui nous dissuade d'une telle conceptualisation. La théorie de la neuroplasticité permet de rendre compte des modifications cérébrales et d'expliquer comment les maladies dites « mentales », qui étaient considérées jusqu'alors comme des maladies fonctionnelles, sont des maladies psychosomatiques - ce qui, du coup, les différencie, en dépit du faux positivisme ambiant, des maladies neurologiques. La théorie psychanalytique permet justement cette différenciation et conduit à des conclusions inattendues : le cerveau humain est construit selon une sémiotique « tiercisante », c'est-à-dire qui prévoit la rencontre avec le désir de l'Autre et la singularité de tout un chacun. Mais quand cette logique est « mise à mal », des affections psychosomatiques classiques se produisent, comme celles de l'organe cerveau, qui rendent évident le fait que l'homme est un animal dénaturé par le langage. Notre société de consommation, qui donne priorité à une sémiotique « binaire » par rapport aux lois signifiantes du langage (de structure trinitaire), promeut d'ailleurs ce type d'affections, notamment la dépression et les addictions.

Fiche Technique

Paru le : 01/03/2013

Thématique : Textes de psychanalyse

Auteur(s) : Auteur : Yorgos Dimitriadis

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Psyché de par le monde

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-296-99782-1

EAN13 : 9782296997820

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 307

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 495 g