Chargement...
Chargement...

L'adieu au voyage : l'ethnologie française entre science et littérature

Auteur : Vincent Debaene

Paru le : 14/10/2010
Éditeur(s) : Gallimard
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

25,40 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Constatant que les ethnologues français tirent le plus souvent de leurs travaux deux livres, l'un scientifique et l'autre littéraire, V. Debaene s'interroge sur les rapports entre anthropologie et littérature au XXe siècle, de M. Mauss au succès de la collection Terre humaine. Il montre ainsi la double fascination des ethnologues pour la littérature et des écrivains pour les sciences de l'homme. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

L'adieu au voyage L'ethnologie française entre science et littérature C'est une tradition française : lorsqu'il revient de son « terrain », l'ethnologue écrit non pas un, mais deux livres, l'un scientifique, l'autre littéraire. L'Île de Pâques d'Alfred Métraux, L'Afrique fantôme de Michel Leiris, Les Flambeurs d'hommes de Marcel Griaule, Tristes tropiques de Claude Lévi-Strauss s'ajoutent à leurs travaux sur les Pascuans de Rapa Nui, les Dogons du Mali, les Amhara d'Ethiopie ou les Nambikwara du Brésil - et ce schéma se retrouve chez la plupart de leurs collègues. Vincent Debaene s'interroge sur les raisons de ce double livre et retrace les rapports entre anthropologie et littérature au XXe siècle, depuis Marcel Mauss jusqu'à la collection « Terre humaine ». Ce faisant, il dévoile la fascination réciproque des ethnologues pour la littérature et des écrivains pour les sciences de l'homme. Les premiers se veulent savants mais se réclament de Rousseau et de Montaigne ; les seconds se méfient d'une discipline austère mais sont troublés par les objets qu'elle rapporte et les questions qu'elle pose. « Adieu sauvages ! adieu voyages ! » s'exclame Lévi-Strauss à la fin de Tristes tropiques, déplorant l'appauvrissement de la diversité culturelle. Mais ce qui est perdu, ce n'est pas tant l'altérité qu'une certaine subjectivité et une façon de raconter l'histoire. Pour l'ethnologue, l'adieu au voyage constitue moins un renoncement qu'un point de départ : l'oeuvre anthropologique de Lévi-Strauss suivra Tristes tropiques. Pour l'écrivain, il constitue un défi à relever : la fin d'un rapport prédateur de l'Occident à ses « autres » impose que soient repensés notre héritage humaniste et notre idée de la littérature.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Noël des sciences humaines 1

La lettre au père Noël des libraires du rayon Sciences Humaines.

Dossiers

Littératures ethnologiques

« Puisque la littérature nous parle de l'homme, ne doit-on pas lui reconnaître une certaine "valeur anthropologique" ? »Vincent Debaene

Fiche Technique

Paru le : 14/10/2010

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Auteur : Vincent Debaene

Éditeur(s) : Gallimard

Collection(s) : Bibliothèque des sciences humaines

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-07-078111-9

EAN13 : 9782070781119

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 521

Hauteur : 25 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 3,5 cm

Poids : 548 g